Université de Lille : une école privée, l’ESJ, s’en mêle ! 4


Début avril, 8 écoles non-universitaires de la Région (Centrale-Lille, Mines de Douai, ENSCL, ENSAIT, ENSAPL, ESJ Lille, IEP de Lille, Télécom-Lille) ont annoncé la mise en place du « Collégium des Grandes Écoles Publiques Lilloises ». Le communiqué de création, reçu par nos élu-e-s en CA de l’IEP et que vous pouvez trouver ici, est un beau témoignage de la « langue de bois » de l’enseignement supérieur. En bref, les écoles signataires veulent accompagner les restructurations régionales de l’enseignement supérieur (CommUE, IDEX, Université de Lille), tout en souhaitant conserver leurs « spécificités », sans adhérer à l’Université de Lille mais en jouant « un rôle actif de partenaires ». Ce Collégium, à statut d’association, représentera les écoles dans les divers processus, y compris dans les groupes de travail « politiques » de l’Université de Lille et se dotera d’un coordinateur propre. Notons que rien de tout cela n’a vraiment été débattu et voté à l’IEP de Lille.

Mais le problème principal est que, bien que l’association se nomme « Collégium des Grandes Écoles Publiques Lilloises », une des écoles, l’École Supérieure de Journalisme de Lille, n’est pas publique. C’est en effet une école privée, certes à statut associatif et reconnue par la profession, mais privée quand même ce qui fait certaines différences. Pour n’en citer que 2 :

  • cette école n’est pas dotée d’un conseil où siègent des représentant-e-s étudiant-e-s élu-e-s, ce qui bloque toute transparence, même si nous sommes, au-delà de cette dimension informationnelle, sceptique sur l’utilité de tel-le-s représentant-e-s ;
  • cette école n’a pas l’obligation d’exonérer de frais d’inscription les étudiant-e-s boursier-e-s, ce qui est logique vu que son budget repose sur les frais d’inscription, sur les financements privés et sur les aides accordées par les Collectivités Territoriales.

L’ESJ a pourtant de nombreux partenariats avec les établissements publics (avec l’IEP pour son diplôme, avec les universités lilloises pour l’Académie ESJ). Elle a reçu de nombreuses aides des collectivités territoriales pour répondre à ses problèmes financiers. Pourtant, aucune contrepartie sur son statut ou, à minima, sur l’exonération des frais d’inscription pour les étudiant-e-s boursier-e-s, n’a été demandée par la Région. Mme Sandrine Rousseau, Vice-Présidente EELV de la Région, déclarait ainsi en CA de l’IEP du 12 décembre 2013 qu’ « il n’a jamais été question de rendre publique l’ESJ ». Nous craignons donc que le Collégium créé soit contraint de changer de nom.

Dans l’immédiat, nous réclamons :

  • l’exonération des frais d’inscription ESJ et ESJ Académie pour les étudiant-e-s boursier-e-s sur critères sociaux du CROUS ;
  • la mise en place d’instances représentatives élues par les étudiant-e-s et les personnels ;
  • que les aides et partenariats publics soient conditionnées par la mise en place des 2 revendications précédentes ;
  • s’agissant du Collégium, qu’il change de nom et que son organisation et ses statuts fassent l’objet d’une délibération dans les CA ou organes délibératifs de toutes les écoles concernées.

À moyen terme, nous réclamons la nationalisation de l’ESJ. Le service public doit se doter d’une formation au journalisme de qualité, reconnue par la profession et accessible à tou-te-s !

ESJ Lille


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Université de Lille : une école privée, l’ESJ, s’en mêle !

  • ESJ LILLE
    Certaines des informations contenues dans votre article sont totalement fausses. 1/ Contrairement à ce que vous affirmez, les étudiants et personnels de l'école sont représentés au Conseil d'administration, organe décisionnaire, de l'ESJ Lille. 2/ Je vous informe que nous avons décidé cette année (rentrée 2017) d'exonérer de frais de dossier de concours les étudiants boursiers aux taux les plus élevés. Des tarifs boursiers ont été instaurés à l'école et l'ESJ Lille a mis en place un dispositif pour les étudiants boursiers "classe prépa égalité des chances" totalement gratuits pour ses bénéficiaires. Esj Lille
    • Damien C
      Bonjour. Après un tour rapide, sur le site de l'ESJ de Lille, on peut effectivement constater que, depuis 2013, il y a un CA où siègent 3 étudiant-e-s sur la trentaine d'administrateurs-trices. Toutefois, toujours selon le site de l'ESJ, on constate que ces étudiant-e-s ne sont pas élu-e-s (comme dans une université publique), mais "nommé-e-s" par l'Assemblée Générale. C'est d'ailleurs cette AG (où, en revanche, il n'y a pas d'étudiant-e-s présent-e-s) qui est l'organe politique décisionnel, et non pas le CA, comme c'est le cas, encore une fois, pour les une université publique. Le CA de l'ESJ est l'organe qui applique les décisions de l'AG (c'est toujours l'AG qui est souveraine dans les assos loi 1905). Cordialement.
      • ESJ LILLE
        Bonjour, effectivement 3 étudiants sur 24 administrateurs. Ces étudiants sont élus puisqu'il s'agit des délégués des étudiants. Un vote est organisé en début d'année au sein des promotions. Les délégués sont tous membres de l'AG puis au sein de l'AG les membres du collèges étudiants élus désignent alors leur représentants au CA. Il y a donc des étudiants à l'AG et au CA. Le conseil d'administration est bien l'organe de décision de l'école il se réunit 4 fois par an, contre une AG annuelle pour le CA. Merci de votre attention. Très cordialement, Esj Lille
  • Rain
    I always tell you this but I'm sure you don't tire of hearing it...your girls are SO darn cute! I just love seeing them reading their books. Adorable! The bedding is super cute and I *love* the lights. Love them! My kids had bunk beds for a BRIEF period of time. I hated making the top bunk. The time was so brief because the set of bunks we had just we&;3r#n9et sturdy and therefore not safe. Plus I hated making the top bunk so much. haha