Lille 2 : des élections plus antidémocratiques que jamais ?


Le 15 janvier, le Conseil d’Administration de l’Université Lille 2 a voté une révision de la convention liant Lille 2 à l’IEP de Lille retirant le droit des étudiants inscrits dans cet établissement de voter aux élections à Lille 2. Cette modification, qui doit être soumise au vote du CA de l’IEP le 4 février mais qui a déjà reçu le soutien de sa direction, se justifierait par des raisons juridiques et politiques : les étudiants de l’IEP n’ont rien à défendre (ou si peu : service des sports, service de documentation, relais handicap…) dans les instances de Lille 2. Cette nouvelle disposition sort également les étudiants de l’IEP de toute représentation nationale puisque seuls les élus des universités élisent des représentants nationaux.

Mais cette modification intervient à quelques semaines des élections ce qui la rend, de fait, bien plus suspecte. On peut supposer que la Présidence de l’université et InterAssos (liste majoritaire qui le soutient) écarte ainsi bien volontiers un électorat (5% des étudiants) qui avait trop tendance à voter pour des listes syndicales d’opposition. La précipitation de l’université affaiblit le caractère démocratique du scrutin déjà entamé par une faible participation des étudiants et un comportement fantomatique de nombreux élus.

Plus globalement cette modification est un nouveau pas vers le divorce entre l’IEP et le service public universitaire, divorce que nous regrettons.
SUD Etudiant demande le report de l’application de la nouvelle Convention à la rentrée universitaire prochaine (et donc après les élections) et des garanties sur la représentation nationale des étudiants de l’IEP ainsi que sur le maintien de leur accès aux services universitaires (santé, handicap, documentation, sports).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *