Lille 2 : Compte rendu du Conseil de Fac en FSJPS du 27 janvier 2016


Présence : Tous les élu-e-s étudiant-e-s sont là, malgré des absences répétées de l’UNI, de l’UNEF et un retard d’un élue Esprit Etudiant. Mais bon franchement, vu la longueur du conseil, ce serait vache d’en tenir rigueur !

Concernant le Budget 2016 :

On remarque que les salaires de certain-e-s membre du personnel sont en augmentation, avec notamment un membre titularisé (donc salaire qui augmente), et ça c’est bien 🙂
Mais bon, on va pas se mentir, tout n’est pas si joli-joli :

-Le Budget est en baisse, on note l’absence et la disparition de certains PPI (), ainsi que des recettes en baisse.

Notre aimé direction bureaucratique annonce qu’elle envisage de lancer un budget avec une vision pluriannuelle dès 2017. On est bien aise de le savoir.

Moment de lucidité incroyable : la Corpo demande, si la baisse des dotations qu’engendre le Ministère se perdurera sur les années futures, et si oui, quel en sera l’impact sur les étudiant-e-s.

Bien sur la réponse est affirmative sur le premier point, mais bon, sur le second, y’a pas nécessité d’alarmer, donc on va oublier la question 😉

Vote du budget : 4 contre (1 SUD, 3 UNEF). Ça passe donc oklm.

Ptite remarque de notre cher doyen au passage (micro éteint) : « Vous votez contre un budget que vous ne connaissez meme pas ! »
Merci de nous rappeler que nous sommes des ignares !

Licence droit-pharma :

L’UNI s’enjaille déjà.

Un élu FSU (collège B), demande à quoi correspond le mot « sélection » dans le dossier. Le porteur du projet explique qu’il s’agit d’une erreur, que c’est plutot des admissions sur dossiers (étudiant-e en contact avec l’équipe d’admission pour savoir si il sait à quoi il s’engage en nombre d’heures de travail).

Du coup, vous vous doutez bien qu’on sait pas trop quoi penser…

Au sujet du détail du projet, on ne sait pas si il s’agit d’une inscription simple ou double, mais apparemment il s’agirait d’une inscription à l’enseignement à distance (donc cout pr les étudiant-e-s).

De là un représentant du collège A nous fait un joli mépris de classe en règles, et se demande si ce ne serait pas une possible « perte de prestige » pour la filière droit, en évoquant qu’il existe un « Droit-ESJ », qu’il y aurait un « Droit-Pharma », alors pourquoi pas un « Droit-Cuisine ». (Lol)

Vote reporté au prochain conseil, car texte pas clair et non amendé.

Les élections au « conseil de direction » :
Le doyen demande le résultat du vote, malgré notre désaccord sur le second à désigner avec les autres élu-e-s étudiant-e-s, se sont Jérémy Bichon (Adesspol) et Jérôme Vasseur (Corpo) qui sont élus.

Un élu du collège A note une absence de parité. (Bien vu l’ami)

Vote des DU (Diplômes Universitaire):
La position de notre section syndicale, déterminée de manière autogestionnaire en section marque le fait que nous voterions contre les DU coutant plus cher qu’une inscription normale, et que nous nous abstiendrions sur les DU au même prix ou moins cher, car nous sommes opposé-e-s aux frais d’inscriptions.

Bien entendu nous ne remettons pas en cause l’intéret de certains DU. Notre élu a pu soumettre ces raisons, l’UNEF a soumis les mêmes, mais pour s’abstenir plutot que de voter contre. (C’est trop gauchiste sinon wesh)

Certain-e-s élu-e-s (EE, Corpo) ont estimé que certains DU sont cools parce qu’ils ont une vision « professionnalisante ».

Deux représentants du collège B, notamment sur le DU Droit des assurances, estiment qu’un DU ne doit pas être un moyen payant de faciliter l’accès à un M2 et par conséquent pénaliser les élèves ne pouvant se payer un DU.

Franchement, bien ouej les gars.

Pour le DU droit des assurances :

4 vote contre, dont Adespol-DPT (raison non expliquée) et SUD  12 abstentions 16 vote pour.
Allez hop, emballé, c’est adopté.

Long débat au moment de la présentation du CEPC et du DEPC de l’institut de criminologie. Il s’agit de savoir comment un DU peut être aussi long (343H), en ayant des coûts aussi bas.

5 abstentions dont SUD. Encore adopté.

Suite à cela le doyen propose de voter pour qu’un DU ne puisse être mutualisé avec un autre cours de la fac de la L1 au M1.

4 abstentions dont SUD (car point non inscrit à l’ordre du jour donc pas évoqué en section)

Pour le DU EJST :
1 contre (SUD), 5 abstentions

Pour le DU Pratique contractuelle :
8 abstentions dont SUD, (le tarif n’est pas encore donné)

DU Fiscalité et comptabilité : 1 contre (SUD), 6 abstentions.

DU Médiation et Arbitrage : 1 contre (SUD), 6 abstentions.

DU Propriété industrielle : 1 contre (SUD), 6 abstentions.

DU Droit des sociétés : 1 contre (SUD), 6 abstentions.

DU Droit rural : 5 abstentions dont SUD.

DU Informatique et libertés : 1 contre (SUD), 4 abstentions.

DU Pratique contrat de travail : 1 contre (SUD), 5 abstentions.

DU Religions et sociétés démocratiques : 8 abstentions dont SUD.

 Une membre de l’administration, ayant une voix consultative, signale que c’est un DU imposé par le ministère et que selon ce que lui aurait dit un prof, certain-e-s étudiant-e-s « ne savent même pas parler français ».

Réponse du doyen : Pas imposé par le ministère, c’est un DU qui marche très bien et attire un public large, allant de l’imam à l’aumonier de prison, etc.. (Ouff)

DU ENPJJ : 5 abstentions dont SUD.

Convention avec l’IPAG : 2 abstentions (SUD et M. Enclos, car convention pas claire)

 

Mécanisme PACES :
Il s’agit de permettre aux étudiant-e-s d’avoir une passerelle vers le droit pour ne plus être en échec, cela concerne les étudiant-e-s en CPGE notamment, qui voudraient accéder à une L2 Droit, dans l’éventualité où ils/elles auraient échoué à leurs concours.

Le but est d’étendre ce mécanisme pour éviter l’échec.

Mécanisme voté à un précédent conseil, là c’est un vote de ce conseil pour savoir si l’élu en charge du dossier est libre de continuer à travailler sur le mécanisme pour venir

présenter une version complète.

Unanimité de pour (nous n’en avions pas discuté en section mais notre élu à estimé, à juste titre nous le pensons, que cela rentrait en contradiction avec nos principes : mécanisme gratuit,sans sélection à l’heure actuelle et permettant de ne pas avoir à étudier pendant 2 ans pour se retrouver sans rien derrière).

Paroles aux étudiant-e-s : (10 minutes sur 5h30…)

EE (esprit étudiant) : La filière AES fermera t-elle ?
Réponse du doyen : Non

Affaire à suivre.

L’élue EE fait remonter les inquiétudes de certain-e-s étudiant-e-s en M2, estimant que ce sont des M1 Bis, car non-professionnalisé-e-s.

Réponse du doyen : On a les mêmes remontées, on y travaille.

Egalement, signalement d’un problème en TD PEC au sujet des PPE en droit, parce

que les intervenant-e-s ne sont pas des juristes : demande à ce que les étudiant-e-s puissent choisir les intervenant-e-s.

Corpo : demande ce qu’il va advenir des notes mal reportées chez les élèves de L1 et de si cela pose un soucis au niveau des bourses car certain-e-s sont défaillants alors qu’ils/elles ne devraient pas l’être.

Un élu du collège B répond qu’il a dit au Crous qu’il ne pourrait envoyer les résultats au

Crous avant le 22 février et que par conséquent ces problèmes seront réglés pour

que les bourses puissent être touchées.

L’élue UNEF présente au nom de l’UNEF et de SUD une demande de possibilité de faire une deuxième langue étrangère : enseignement libre, possibilité de remplacement du sport, et pas facultativement sanctionné d’une note sur choix de l’étudiant-e.

Réponse du Doyen : c’est impossible les ami-e-s, ça coute trop cher !

Bah voyons, c’est qu’il serait peut-être temps d’augmenter les dotations non ?

Fin du conseil, qui aura duré 5h30.

téléchargement
Allez, à la prochaine !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *