Compte-rendu du Conseil d’UFR d’Histoire de Lille 3 du 13 mars 2014


 1- Informations diverses

 

Evaluation Aeres (Agence d’Evaluation de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) : rapport remis le 25 juillet dernier. Réponse + ou – attentives et longues de la part de l’institut. Conclusion et réponses apportées  pour les licences

mention histoire : dossier assez conséquent remis. Point fort de la formation en licence d’histoire sont les évaluations et les connaissances. Points faibles dans la présentation et dans le pilotage de la mention insuffisant, procédure d’aide à la réussite qui est trop complexe. Aide à la réussite et à la formation générale qui doit être plus poussé.

Histoire et administration : parcours qui ne doit pas avoir d’interventions de professionnels selon eux. Sur le pilotage de la mention, le conseil pédagogique a été remis en place. Dans la future offre, responsable spécifique pour le parcours politique et administratif pour assurer en Licence1 la cohérence des exigences méthodologiques et disciplinaires. Meilleur suivi des étudiant-e-s en matière de spécialisation qui sera faite. Stage obligatoire en licence 3.

Histoire archéologie : socle disciplinaire qui semble léger. Taux d’échec et d’abandon en Licence 1 trop important. Parcours qui doivent être plus lisible. Enseignements disciplinaires en archéologie et histoire de l’art devraient être renforcés et reposer sur des professionnels de la discipline et pas des enseignant-e-s chercheur-e-s spécialiste de l’histoire. L’AERES ne semble pas avoir lu le dossier.

Master sciences historiques : les formations ont des parcours identifiés et précis, bonne équipe pédagogique. Point faibles : manque de débouchés et d’ouverture à l’international. Il faut davantage de mobilité pour les étudiant-e-s, la participation de certains enseignant-e-s chercheurs doit être faite. Afficher plus clairement cette mutuallisation.

L’AERES demande d’encourager la mobilité des étudiants dans le master HUFA.

En master recherche histoire de l’art, les points forts sont une équipe d’enseignant-e-s homogènes. Mutuallisation des parcours en archéologie et histoire de l’art. Le point faible est l’absence de stage.

Archéologie patrimoine archive : point fort est l’identité des parcours. Champ chronologique des formations est un point faible.

Master sciences de l’antiquité : surtout souligner le projet pluridisciplinaire est cohérent. L’offre de 15 séminaires de recherche et l’adossement de la motion a 2 laboratoires est une bonne chose. Points faibles : faiblesse des liens internationaux, insuffisance des liens avec les professionnels dans la formation, fragilité des pilotages.

Nouvelle secrétaire depuis lundi au secrétariat de l’UFR d’Histoire qui s’occupe de l’agrégation et du master de sciences de l’antiquité et d’histoire de l’art. Une des secrétaires de l’UFR reprend les Licence 1 Histoire à 100 %. Problème de turn-over au sein du secrétariat de l’UFR d’Histoire dénoncé par certains enseignant-e-s qui souhaitent désormais que cela stagne.

Sur le calendrier de l’offre de formation, la licence est terminée ou presque. On ne peux plus rien changer aux intitulés des enseignements. Les enseignements ont été rentré dans le référentiel de formation avec le nombre de groupes. On va aller chercher dans les autres mentions des unités d’enseignements. On fait les liaisons entre les anciennes et les nouvelles maquettes. Idéal qui serait de ne pas avoir de redoublants et de chevauchements car ce sera complexe. Prochain conseil d’UFR d’Histoire qui aura lieu le 10 avril à 16 heures pour discuter et voter toutes ces maquettes (jour des élections). Réunion qui sera aussi d’informations pour savoir comment faire l’année prochaine pour les parcours et les équivalences.

 

2- Approbation du compte rendu du conseil d’UFR du 23 janvier 2014.

 

Certains enseignants expliquent qu’il faudrait faire des économies et arrêter d’imprimer les comptes rendus sur papier car on les reçoit déjà par mail.

Compte rendu validé à l’unanimité moins 3 abstentions pour cause de non présence au conseil d’UFR.

 

3- Vote sur les maquettes de licence

 

Problème qui commence car il y a un problème de copier coller sur l’intitulé de deux UE, une coquille s’est glissé dans une UE5 qui est présente au semestre 5 et au semestre 6 de la même année de Licence 3 parcours histoire avec le même intitulé : on ne peux le modifier car la cellule de pilotage a entériné toutes les demandes des UFR. Tentative de changement qui sera faite en précisant qu’il y a eu un problème de copier coller dans les maquettes. Sinon un erratum sera fait dans le guide des études.

À partir de la semaine prochaine, référentiel des listes d’enseignements qui commence ce qui va permettre de les glisser dans les maquettes. Il y a dans ces maquettes des UE ou les étudiant-e-s peuvent aller chercher des UE ailleurs. Le parcours histoire géographie s’appelle désormais histoire mais la géographie n’a pas disparu. Le parcours histoire civilisation disparaît administrativement. Mais les étudiant-e-s peuvent choisir en UE 7 et 8 ce qu’ils souhaitaient faire en civilisation. Les UE fondamentales de 1 à 4 en histoire sont en tronc commun pour tous les parcours. Les étudiant-e-s du parcours histoire et administration peuvent faire leur parcours dans « étude et administration politiques ». la grande nouveauté concerne le parcours études et administration politique, intégration des étudiants de prépa IEP, des historiens et des étudiant-e-s intéressées par le niveau IEP . Sélection sur dossier (60) pour intégrer des étudiant-e-s. Dans l’option prépa Iep qui existe aussi, il y aura des historiens (sur dossier), on peux ouvrir en lettre et philo. La présidence demande si on souhaite ouvrir sur d’autres mentions. Des enseignant-e-s précisent que lettre et culture antique, mentions de langue et MIME seraient des perspectives intéressantes. Ouvrir en gens de classe prépa ? La question se pose.

Abstention de la part de tout les élu-e-s étudiant-e-s sauf un qui vote contre et un autre qui vote pour sur la question de l’ouverture à d’autres filières.

Problème de mutuallisation des cours qui est souligné.

Sur les options transversales, L’UFR a fait ces options spécifiques.

Question des élu-e-s étudiant-e-s : on parle dans les maquettes de minimas d’étudiant-e-s inscrit-e-s dans ces cours. Une fois que les options sont ouvertes, il faut 15 étudiant-e-s minimum. Problème des inscriptions des étudiant-e-s qui ne viendront pas pour l’UFR . Tout cela est fait pour le budget de l’université qui sera quasiment déficitaire l’an prochain si on ne fait pas attention.

Débat sur le SEAD car quand un cours ouvre, il doit être payé aussi à l’enseignant en tant que cours SEAD mais aussi en cours sur le site.

Le guide des études va considérablement changé : il va falloir plus d’informations pour les inscrire dès juillet dans le guide des études, plus complet qu’actuellement.

Intervention étudiante : pour les étudiant-e-s en civilisation, ils ont reçu un mail avec les maquettes qui ont fuité. Parcours spécifique en journalisme dans les options qui posent problème. Selon la présidence de l’université, aucune spécificité dans le programme de journalisme, il y a une option en licence 3 et c’est tout.

Vote des maquettes : petite erreur qui est resté dans les UE 10 : il n’y a pas de TER en archéologie.

Vote spécifique par maquette qui est faite : sur la préparation IEP : vote contre de 3 élu-e-s étudiant-e-s et abstention de deux autres. Tout le reste vote pour.

Sur la maquette archéologie et histoire de l’art : 8 contre (tout les élu-e-s étudiant-e-s présent-e-s. )

Sur la maquette histoire : 8 contre (une nouvelle fois tout les élu-e-s étudiant-e-s)

maquette études administratives et politiques : 8 contre (tout les élu-e-s étudiant-e-s)

 

4- options transversales

 

on nous montre toutes les options transversales ouvertes aux étudiant-e-s de l’UFR d’Histoire.

Débats sur l’option ‘informatique métiers du web’ de l’ouvrir aux étudiant-e-s en histoire. Problème souligné par des enseignant-e-s notamment sur les débouchés.

On a aucune information concrète sur certaines options.

Vote sur l’option les informatiques métiers du web initiation légère : 3abstentions du côté des étudiant-e-s par manque véritable d’informations

vote sur l’option les informatiques métiers du web initiation lourde : 5 contre, 2 abstentions

vote sur l’option informatique et statistiques. On a aucune info : 3 abstentions chez les étudiant-e-s.

Problème pour les étudiant-e-s en ESJ qui payeront deux fois des frais d’inscriptions à la fois à l’ESJ et à la fois à Lille 3 pour assister à des cours sur Lille 3 avec une convention signée entre Lille 3 et l’ESJ.

UE ouvertes aux autres UFR dans certains cas : pas de listes exhaustives pour l’instant. On en saura plus dans les prochains jours.

L’option archéologie n’est pas une option transversale mais reste une option interne qui ne concerne que les lettres classiques et l’histoire.

 

5- Architecture des masters

 

Pour les maquettes de master, trois mentions : monde ancien qui auraient 4 parcours : égyptologie et proche orient, parcours monde grec et romain, parcours proto-histoire et histoire, parcours métier de l’archéologie. Le master HUFA disparaît. Dorénavant, le ministère n’accrédite plus de mentions par site mais par socle de région universitaire. Cela veut dire que le master monde ancien sera relativement tranquille pour son accréditation. Le master administration publique peut avoir sa mention si un travail avec Lille 2 est fait. Séparation à l’amiable entre histoire et histoire de l’art. Travail à minima avec pas trop de gens au début niveau universitaire.

Question posée d’un master patrimoine et musées qui serait fait à Lille 3 en dehors d’un master d’histoire de l’art. Demande de certain-e-s enseignant-e-s d’histoire de l’art de l’intégrer. Ce sera discuter avec les autres universités du nord pas de calais.

Mention histoire : recherche, guerre et sécurité ordre public, archives, administration sont désormais les 4 mentions présentes en Master.

 

6- Renouvellement des PAST

 

Trois enseignant-e-s sont concernées par cela. Elles dépendaient du parcours histoire administration. Il faudrait alors les rattacher aux nouveaux parcours. Il faudra sûrement se battre avec l’UFR d’Humanités sur une enseignante à partir de septembre 2014 et son re-rattachement à l’UFR d’Histoire. Elle a demandé son rattachement à l’UFR d’Histoire.

Question du renouvellement des professeurs associées temporaires qui se posent. Trois postes à renouveler : proposition de demander le renouvellement pour des postes de 2014 pour un an et qui sera réexaminer en 2015. difficile de choisir entre les trois pour la présidente de l’UFR, elle veux les renouveler tous les trois.

Référentiel des taches des past qui ont été faites : il faudrait faire de l’encadrement des étudiant-e-s, de la recherche professionnelle, … si ce référentiel est votée, il va falloir fliquer les personnes du past.

Vote sur les personnes : unanimité.

Correction à apporter aux intitulés des EC pour les masters : aucune n’ont été faite.

 

7- Questions diverses

 

Aucune questions diverses n’a été posé

Lille 3

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *