Compte-rendu du CEVU de Lille 1 du 4 novembre 2005


Ce CEVU à porté sur différents points :

  • Propositions pour l’attractivité du parcours doctoral et la valorisation des docteurs à l’USTLDevant le bilan de la faible reconnaissance dans la société française des docteurs, alors qu’ailleurs dans le monde ils sont convoités et influants, l’USTL souhaite développer leur reconnaissanceDe nombreuses propositions sont faites tel qu’une labellisation des parcours recherche, renforcer la dimension internationale ou un meilleur suivi des docteurs.
  • Vie étudianteUn projet de règlement intérieur est en cours de réalisation, il sera soumis d’ici peu au CEVULe budget 2005 pour le FSDIE (fond de solidarité et de développement des initiatives étudiantes) est de 119 674 €, après un bilan de l’utilisation passée et une discussion sur l’utilisation future de ce fond, il a été discuté de la circulaire ministérielle qui impose de réduire progressivement la part de ce fond affectée à l’aide sociale jusqu’à éliminer cette part en 2007 (30% actuellement), cette réforme pourrait paraitre cohérente, puisque cette fonction semble être redondante avec le FSU (fond de solidarité universitaire) géré par le CROUS. Mais bien qu’une augmentation de ce FSU soit annoncée, rien ne garantit que cette augmentation comblera la suppression de cette fonction du FSDIE. De plus les critères étant un peu différents certains étudiants ne pourront plus bénéficier d’aide. L’université réfléchit a la non application de cette directive, cette question doit être creusée. SUD Etudiant-e doit réfléchir avant de se prononcer sur cette proposition.Le FSDIE en raison de la baisse conjoncturelle des effectifs cette année le FSDIE verra son budget réduit de 10 000 € cette année.

    L’université dans les années à venir pourrait expérimenter d’intégrer le CROUS comme un service de l’université, ce qui reviendrait à se rapprocher de ce qui se fait dans d’autres pays. SUD Etudiant-e doit réfléchir à cette proposition.

  • CultureLe responsable de l’espace culture tient à souligner le rôle très important dans le monde culturel régional que joue l’espace culture, sa politique culturelle reconnue nationalement et sa grande dynamique. Pour son financement l’espace culture est très dépendant de financeurs extérieurs à l’université (région, union européenne…)Outre de très nombreuses conférences, expositions, débats et autres projection, dont la qualité est unanimement reconnue, le service culture à lancé les éditions Archimède qui rencontrent un certain succès.L’activité bar de l’espace culture est en constante progression ce qui a permis de perenniser un emploi et permet de financer des mini-buffets lors d’expositions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *