Recrudescence de l’extrême droite dans les universités grenobloises !


Sur les universités comme ailleurs, la vigilance anti-raciste garde tout son sens !

Communiqué de presse du collectif unitaire anti-fasciste des universités grenobloises

Jeudi 12 octobre, les Jeunesses Identitaires, groupe néo-nazi (héritier du GUD et d’Unité Radicale, ce dernier étant surtout connu pour la tentative d’assassinat de Jacques Chirac en 2002 par un de ses membres) a collé des affiches racistes sur le campus grenoblois.

Le matin, un militant qui arrachait ces affiches a été victime d’une agression (injures,menaces de mort et coups). Ce n’est pas la première fois que les Jeunesses Identitaires se rendent coupables de violences sur le campus. Déjà le 14 septembre, deux personnes se sont faites attaquées à la bombe lacrymogène dans un local syndical. Quelques jours plus tard, ils ont tagué des slogans racistes sur les murs des universités Stendhal et Mendès France. Les deux universités ont porté plainte.

Nous dénonçons ces provocations et agressions. Nous appelons à la vigilance et à la mobilisation contre l’extrême droite, ainsi qu’à l’interdiction des Jeunesses Identitaires et autres groupuscules fascistes.

Signataires : CIIP, CNT, Fac verte, FERC sup CGT, FSE, FSU, SUD étudiant, LCR, PRS, Ras l’Front, Solidaires, SOS Racisme, UD CGT, UNEF

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *