Vanneste, le député qui fait honte à sa circonscription


Le député Vanneste, élu de la dixième circonscription du Nord, condamné en janvier 2006 pour ses propos homophobes a décidé en décembre dernier de faire appel de ce jugement, le rendu du délibéré aura lieu le jeudi 25 janvier. A cette occasion, il a été décidé d’un rassemblement samedi 27 janvier, 15h, grand place afin de manifester collectivement notre refus du sexisme et de l’homophobie sous toutes ses formes (lesbophobie, transphobie, la biphobie…).

Cette action se déroulera en 2 temps :

  • un Dying (le dying est une action de contestation qui consiste à s’allonger au sol pour symboliser visuellement une oppression subie), parce que l’homo-lesbo-bi-trans-phobie tuent
  • un kissing (action qui consiste à s’embrasser, parce que nous considérons que la visibilité est une excellente arme contre l’oppression et la normativité)

Par souci de respect de l’autodétermination (un individu est ce qu’il se sent être et ne reflète pas la case dans laquelle la société le met) et de l’autonomie des luttes (ne pas parler à la place de), toutes les personnes sont invitées à constituer leurs propres pancartes/slogans….

Ce député n’en est pas a son premier scandale, il a déjà essayé de rétablir la peine de mort, il est aussi celui qui a cherché a imposer par la loi que l’on enseigne dans les école le rôle positif de la colonisation.

Cette haine qui empoisonne notre société doit être combattue et vaincue. Qu’un député se serve de son mandat pour distiller cette haine et provoquer violence et exclusion à l’encontre des homosexuels nous révolte profondément. Ce vieux réactionnaire doit respecter la loi et arrêter d’insulter les gens.

On ignore pourquoi son parti, l’UMP ne l’a toujours pas exclu. Doit on considérer que ce parti et son président Nicolas Sarkozy soutiennent de tels propos ? On espère bien que non, mais une telle passivité de la part de son parti est de nature a inquiéter le citoyen sur les valeurs de cette organisation. Le candidat si prompt a parler d’éradication des zones de non droit ferait bien de passer d’abord le karcher devant sa porte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *