Mobilisation de plus en plus massive contre la loi LRU


Au niveau local comme national (une cinquantaine d’université déjà en grève) la mobilisation ne cesse de se massifier, la revendication d’abrogation de la loi LRU est sur toutes les lèvres.

On a de grandes difficultés a trouver des personnes favorables à la loi LRU, les seuls oppositions se font sur les modalités d’action employées, le consensus semble aussi clair que celui d’il y a un an et demi sur la loi dite d’égalité des chances et son célèbre article 8 créant le CPE.

Même si un gros travail d’information reste à faire la proportion d’étudiants et personnels maitrisant la loi augmente et de ce fait la proportion d’étudiants et personnels mobilisés augmente aussi.

Plus de 1500 étudiants et personnels dans les rues de Lille jeudi, vote quasi unanime de la grève sur Lille1 et vote majoritaire pour le blocage comme moyen d’action vendredi matin, positionnement très claire du conseil d’administration de Lille1 qui demande l’abrogation de la LRU vendredi après midi, nouvelles AG sur Lille1 et Lille3 lundi (12h amphi A sur Lille3, 9h Halle Vallin sur Lille1), mobilisation grossissante sur Lille2.

On remarque quelques tensions liées à une compréhension trop partielle des règles générales des assemblées générales. Mais là aussi la compréhension du fonctionnement de cet outil essentiel à un mouvement fonctionnant de façon démocratique et autogestionnaire augmente.

On a constaté que nombre d’étudiants venus à l’AG d’information de jeudi matin parfois de mauvaise humeur suite au constat de la fermeture de leur bâtiment qui avait été décidé par l’AG de la veille se sont vite calmés quand ils se sont rendus compte que la décision avait été prise de façon démocratique et transparente et qu’ils ont pris connaissance du contenu de la loi LRU.

Même si l’interruption pédagogique est une mesure qui peut paraitre un peu brutale, l’AG a estimée que devant l’ampleur de la menace pour l’enseignement supérieur les conséquence de quelques jours sans enseignements était négligeables.

L’AG outre les modalités d’action de la grève a créé plusieurs commissions de travail afin de structurer le mouvement, personnels et étudiants sont invités à se rapprocher des personnes déjà mobilisés pour participer aux actions et aux groupes de travail. On peut citer la commission actions, la commission interluttes ou la commission analyse et revendication par exemple.

L’AG de Lille1 a créée un site internet afin d’informer la communauté universitaire de la façon la plus large possible sur la LRU et les modalités d’actions décidées à Lille1.

Plus le mouvement sera massif plus il pourra être vite couronné de succès et donc plus vite la communauté universitaire pourra retourner a ses activités habituelles.

SUD étudiant fera tout son possible pour que ce mouvement soit un succès, dans le respect du caractère autogéré du mouvement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *