À l’IEP, les handicapés pourraient aller directement aux rattrapages !


Ce 19 mars, la Commission Permanente de l’IEP a voté à l’unanimité une modification du règlement intérieur concernant les étudiants handicapés.

Ceux qui ne feront pas parvenir leurs certificats, justificatifs d’aménagements d’examens, un mois avant la tenue des examens, iront directement aux rattrapages. Et encore, la version adoptée a été adoucie : la version de base proposait carrément un envoi en rattrapage en cas d’impossibilité » de mettre en place les aménagements. Belle mentalité quand on sait que le SIUMPPS de Lille 2 est engorgé (par manque de moyens humains) et qu’il est difficile d’obtenir rapidement un rendez-vous avec le médecin chargé des aménagements d’examens coïncidant avec notre propre emploi du temps. La procédure est d’autant plus ridicule qu’un étudiant handicapé doit renouveler la procédure chaque année au cas où la grâce divine l’aurait soigné. De plus les étudiants handicapés ne sont pas toujours informés des modalités d’aménagements : il faut aller de bureaux en bureaux et envoyer plusieurs mails pour avoir l’information à cause du pilotage très hiérarchisé de l’IEP.

SUD s’indigne de cette mesure votée par TOUTES les organisations représentatives de l’IEP (Déclic, Affranchis, UNEF et S&A). Cela montre leur incompétence totale et leur incapacité à être « proches des étudiants » au-delà même des désaccords politiques que nous avons ensemble. Nous réclamons des excuses publiques de ces organisations qui n’ont pas défendus les droits matériels et moraux des étudiants. A ces organisations de rattraper leur erreur lors du CA du 28 mars mais le mal est fait !

Notre syndicat rappelle son engagement pour l’égalité des droits pour tous les étudiants, même handicapés, et la nécessité de services universitaires accessibles et dotés de moyens suffisants pour répondre aux besoins des étudiants.

MAJ du 25/03 :

Nous revendiquons dans l’immédiat :

  • que les étudiants handicapés n’aient besoin de faire qu’une fois, pour toute leur scolarité à l’IEP, la démarche de demande d’aménagements d’examen
  • que cette demande puisse se faire jusqu’à 2 semaines avant les premiers examens terminaux (contre le fameux délai d’un mois)
  • en cas de force majeur ou d’engorgement du SIUMPPS, que ce délai soit repoussé ou qu’une « session de secours » soit organisée
  • que tous les étudiants soient impérativement informés des procédures exactes 3 mois puis un mois avant la date limite de dépôt des demandes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *