Compte rendu du conseil d’UFR des Sciences Historiques, Artistiques et Politiques du 20 mai 2014


Le Conseil démarre après un quart d’heure académique réglementaire.

Un point est rajouté à l’ordre du jour : c’est la date de la pré-rentrée universitaire.

1- Informations diverses

Sur le calendrier de l’offre de formation, commission de formation la semaine prochaine qui validera les fiches d’accréditations des offres de formation. Harmonisation au niveau régional pour les mentions de master. L’université Littoral a demandé une accréditation pour un master histoire maritime et littoral. Ils vont surement se faire rebouter et cela va devenir un parcours.

« Ca ne va sûrement pas atterrir chez nous » selon la présidente du conseil.

Sur les offres de formations, des précisions ont été demandé pour les UE 10 qui sont gérés par les universités. Dans l’UE 10 du semestre 1, il y aura obligatoirement un travail sur les ENT et sur le SCD dans le cadre des cours obligatoires. Elle ne va pas compter dans la moyenne du semestre. La moyenne comptera pour les UE 1 à 9. l’étudiant, s’il a bien fait son travail, aura 0,1 point de bonus pour sa moyenne générale. Il validera aussi 3 crédits.

Pour les cultures numériques à partir du S2 et jusqu’au S6. Ce module serait obligatoire à partir du S2 et jusqu’au S6 et il serait intégré à l’UE 10. il ne représente pas une UE en lui même. Système qui représenterait un bonus au niveau de l’UE 10 mais cela n’est pas encore décidé. C’est au niveau central que cela a été décidé pour cette UE. Pour l’UE 10 du S1, on pourrait personnaliser ce qu’on demanderait dans le module en fonction de l’UFR. Aucun malus n’est attribué.

Questions que l’on pose sur les étudiants en situation de handicap qui ne pourraient pas utiliser ces logiciels et qui seraient exclus de ces cours obligatoires  : géré par la cellule handicap de l’université avec des secrétaires notamment.

Un guide des études traditionnel sera fait cette année : un en ligne avec tout les détails et un distribué à la rentrée notamment axé sur les UE 10 et les UE transversales. Guide qui devrait sortir avant les vacances, dernier délai de remontée pour le 10 juin.

Le prochain conseil UFR aura lieu le jeudi 26 juin à 9h30. À midi, pot de l’UFR avec les collègues enseignants qui partent en retraite (au nombre de 7).

Etudiants d’histoire de l’art : ça marche beaucoup mieux pour le SEAD que pour la mention histoire. Demande en suspens au vue des parcours qui ont été modifiés : le nombre d’étudiants va encore diminuer l’année prochaine. L’UFR pense à cesser pour les 1ère et 2ème année d’histoire et d’envoyer alors ces étudiants vers l’université de Caen (en suspens pour l’instant).

Du point de vue de la masse salariale, l’université a frôlé le déficit. L’université veut faire des économies ou elle peux donc on s’attaque à des choses qui touchent peu de monde selon la présidente d’UFR (SEAD , etc…).

2- Date de la réunion de pré-rentrée

Elle doit avoir lieu dans la première semaine de septembre. La directrice d’UFR veut être présente ce qui limite les dates. Proposition du mercredi 3 septembre ou du lundi 8. La proposition du 3 est acceptée par le conseil, cela peut ainsi permettre aux étudiants d’avoir le temps de choisir leurs UE.

3- Compte rendu du dernier Conseil d’UFR (10 avril)

Vote sur le compte rendu : accepté par la majorité des voix moins 2 abstentions.

 4- Demande de postes ATER (Attachés temporaires d’enseignement et de recherche)

Très peu de support. On aura sûrement un en histoire médiévale, un avec certitude en histoire contemporaine. Un demi-poste en histoire de l’art médiévale avec l’école du Louvre. Beaucoup moins de support qu’au départ, la négociation a été rude. Support d’ATER en histoire de l’art médiévale obtenu. Il manque cependant 4 postes qui ont été demandés.

Après vote des deux conseils de l’université, il y aura 4 postes d’ATER qui seront attribué : 4 postes en histoire et aucun en histoire de l’art. Un poste en histoire contemporaine, un en histoire moderne et deux en histoire médiévale. Des comités consultatifs doivent être constitués pour l’attribution des postes d’ATER. Un comité doit être créé par section historique. Deux contemporanistes et deux modernistes composeront ces comités de sélections dans la deuxième section. 4 médiévalistes composeront l’autre section. Réunion officielle de ces comités le mardi 10 juin.

Possibilité de recruter à mi-temps des contractuelles d’enseignement si on ne trouve pas d’enseignant pour les ATER.

5- Présentation des fiches AOF

Les fiches vont être ajoutées à l’offre de formation globale de l’université en annexe. Elles seront votées lors des conseils centraux de l’université. On y passe très vite

6- Nouvelle répartition des heures RAP (Responsabilité Administrative et Pédagogique)

Ce sont les postes qui seront votés et non les personnes.

En histoire sont proposés :

Un responsable de mention

Un responsable de L1

Un responsable de L2

Un responsable de L3

Un responsable pour le parcours EAP et pour la L1 prépa IEP

Un coordonnateur des UE 10

En histoire de l’art sont proposés :

Un responsable de mention

Un responsable de L1

Un responsable des parcours d’archéologie et un responsable de parcours d’histoire de l’art

Un président de jury L2 historien d’Art

Un président de jury L3 archéologue

Un coordonnateur pour le tutorat et les UE 10.

Le jury, ce ne sont que deux jours de travail par an. Légalement c’est le responsable d’année qui travaille selon la présidente de l’UFR.

Vote là dessus : on s’abstient de notre côté, les autres membres du conseil votent pour.

Pour l’histoire :

Benjamin Deruelle pour la L1, pour le L2, Klaus Kronert, Mélanie Traversier pour la L3. Le responsable de mention sera Jérome Jambu.

Pour la Prépa Iep/aep : Jean-Marc Guislin.

Pour le coordonateur des UE 10, c’est Olivier Chène qui a été proposé.

Pour l’histoire de l’art :

la mention est pour Jean-Paul Deroble. Pour la L1, Florence Tamagne. Pour le parcours Archéologie, on ne sait pas encore.

Pour le jury de L2, Valentina Sapienza a été sollicité.

Pour le jury de L3, Georgios Sanidas a été sollicité

Pour le poste de coordonateur, c’est Frédéric Chappey qui a été proposé.

7- Propositions des modalités de contrôle de connaissances en licence

Fait en réunion pédagogique en histoire . Pour l’histoire de l’art et l’archéologie, c’est remis au prochain conseil. Impératif de l’université : deux notes en contrôle continu minimum. Le contrôle terminal doit durer soit deux heures, soit quatre heures. Les étudaint-e-s salarié-e-s et en situation de handicap peuvent demander un aménagement du contrôle des connaissances. Aménagement uniquement pour les UE fondamentales. Adoption d’un principe général pour les étudiant-e-s salarié-e-s qui demandent un aménagement ou une dispense du contrôle continu. Cela ne concerne que les UE 1 à 8.

 Pour l’histoire de l’art, si ça ne s’éclaircit pas, ça va s’éclaircir autoritairement selon la présidente de l’UFR.

Vote au consensus sur le principe général pour les étudiant-e-s salarié-e-s et les modalités de contrôle de connaissance.

Il est 18h15, le conseil d’UFR est levé !

Lille 3

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *