Compte-rendu du Conseil Académique de Lille 3 du 28 mai 2014


Étudiant-e-s présent-e-s : 3/6 UNEF, 1/3 Assos, 1/1 SUD, 0/1 EMF et 0/1 UNI.

1) Informations

  • Communauté d’universités

Suite à une motion du CA considérant que les statuts V0 (version 0) de la CommUE n’étaient pas acceptables en l’état, un « groupe de travail » a amendé lourdement les dits statuts. Des élus enseignants du SNESup avancent notamment l’épineuse question des « compétences » de cette nouvelle super-structure. Les statuts doivent être fixés avant fin juillet.
Pas de vote. Pour plus d’infos sur ce sujet et sur le pourquoi de notre opposition à cette CommUE, n’hésitez pas à consulter notre tract intersyndical de Lille 1.

  • Université de Lille

Il s’agit d’une convention d’association qui prépare la fusion entre les 3 universités lilloises. Elle sera votée au CA du 6 juin.
Notre présidente bien-aimée présente bien entendu ce processus comme irréversible et organisera une assemblée générale pour parler de toutes ces questions. Après avoir précisé qu’elle est une femme et que c’est dur d’être uniquement avec des présidents hommes (ce que nous comprenons en tant qu’antisexistes), elle se dit relativement optimiste sur l’avenir des sciences humaines et sociales. Son discours est ensuite incompréhensible et ponctué de mots en « ex ».
Un élu UNEF affirme la position des élus étudiants SUD et UNEF contre la fusion des universités. L’élu SUD renchérit prenant pour exemple les services handicap des universités : il craint que la « coordination » des services sur toute la métropole signifie la diminution du nombre de permanences par exemple.

2) Projets de statuts et de règlement intérieur de Lille 3
La loi ESR/Fioraso de 2013 impose le changement des statuts de chaque université. La composition des conseils a été légèrement modifiée et les commissions disciplinaires seront rattachées au Conseil Académique à partir de 2016. Le ou la Présidente, élue par le CA, présidera aussi le Conseil Académique, ce qui signifie une « hyperprésidentialisation » critiquée par certain-e-s élu-e-s enseignant-e-s. Un « conseil des élu-e-s étudiant-e-s » est créé. À suivre.
Les statuts seront soumis au CA du 6 juin. 1 seule abstention, celle de SUD, considérant que nous n’avons pas à voter l’application d’une loi que nous avons combattu.
Sur les statuts des UFR et le règlement intérieur, nous n’avons reçu aucun document. Ce sont les ancien-ne-s élu-e-s qui les ont. Donc l’UNEF et SUD s’abstiennent.

3) Campagnes d’emplois
Un point très technique. Le conseil valide le recrutement de personnels, notamment de précaires (« chargés de TD »). Toutes les demandes de postes n’ont pas été satisfaites. En outre, les documents sur ce point ont été transmis la veille, ce qui laisse un délai trop court pour se positionner. En conséquence, l’élu SUD s’abstient, seul.

Lille 3

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *