Compte-rendu de la CFVU de Lille 1 du 23 mai 2014


Étudiant-e-s présent-e-s : 3/7 UNEF (4 procurations), 5/5 ALÉ, 2/2 SUD&Assos, 1/1 EMF, 0/1 « liste IUT »..

 

I. Élection du vice président étudiant (VPE)

C’était le point central de ce premier CFVU de la mandature étudiante. Un grand moment donc… ou pas.

2 Candidats : Valentin Holquin (ALÉ) et Abdelbasset Belhadef « Basta » (UNEF).

Ce dernier lit son discours. D’après lui, il n’existe pas de vrai lieu de vie étudiante sur le campus (la MDE et l’Espace Culture apprécieront). Après un couplet sur l’importance du sport, il nous parle des étudiants étrangers et de leur situation de précarité financière et administrative. SUD tient justement des permanences à la MDE pour tous ces problèmes.

Au tour de Valentin qui parle du rôle de représentation du VPE. Il souhaite améliorer le fonctionnement de la MDE en faisant un bureau élargi qui se réunit souvent pour en faire le lieu central de la vie étudiante sur Lille 1. Il multiplie ensuite les bonnes idées (comme améliorer le statut d’étudiant salarié) mais sans aucun détail concret.
Ensuite on a donc une séance de questions/réponses.
Un élu enseignant demande quelle est leur vision par rapport à la sécurité sociale étudiante et aux complémentaires santé et si ils en sont satisfait ? Valentin n’en avait pas encore eu écho mais en tiendra compte alors que Basta « ne voit pas de problème ». Rappelons que, suite à une motion de SUD&Assos en novembre 2012, les mutuelles étudiantes et autres « complémentaires santé » n’ont plus accès aux chaînes d’inscription et aux pré-rentrées.

Un élu SUD&Assos demande pourquoi le candidat UNEF n’a jamais participé à aucun CEVU/CFVU des deux dernières années alors qu’il était élu sortant et pourquoi ALÉ n’a que très peu siégé ? Réponses embarrassées des 2 prétendants, le candidat UNEF se trompant sur l’horaire des CEVU/CFVU.

Un élu SUD&Assos demande quelle position a Valentin Holquin vis à vis de la FAGE et de PDE. Il fait référence notamment à un communiqué de la FénéPsy sur les stages. On lui répond qu’ALÉ est une confédération d’association et qu’elle n’est pas liée directement à un confédération nationale. Bref pas vraiment de réponse.

Un élu demande ce que les candidats s’engagent à faire au niveau du salariat étudiant. Les 2 candidats prônent des « arrangements » et des « emplois du temps aménagés ». Des réponses plutôt limitées.
Après d’autres questions/réponses, on passe au vote.

Valentin Holquin est élu avec 19 voix contre 7 à Abdelbasset Belhadef avec 3 blancs et 1 nul. Les élus SUD&Assos, considérant l’absentéisme passé du candidat UNEF et certaines de ses positions peu syndicales (sur la santé étudiante), ont apporté leurs 2 voix au candidat ALÉ, étant donné ses propositions concrètes sur l’amélioration du fonctionnement de la MDE en lien avec SUD&Assos.

 

II) Nouvelle offre de formations

Il s’agit d’une présentation et non d’un vote. Une nouvelle nomenclature nationale des diplômes d’État a été votée (au moins au niveau licence). Quel impact sur les licences de Lille 1 ? Aucune licence n’est supprimée ou fusionnée. Il n’y a que des créations de nouveaux parcours même si il y a pas mal de mutualisations de cours.

Mais, si les licences ne risquent pas grand chose car elles sont toujours considérées comme des formations “locales”, ce n’est pas le cas des masters qui seront de plus en plus régionalisés. Ceux-ci risquent de disparaître des petites universités de la région au profit de Lille 1/2/3 (sur ce sujet, cf le tract de l’intersyndicale CGT-FSU-SUD-UNEF de Lille 1 relatif à la communauté d’universités et d’établissements).

Lille 1

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *