Compte-rendu du Conseil d’Administration de Lille 3 du 28 novembre 2014


Étudiant-e-s présent-e-s : 2/2 UNEF, 1/1 SUD, 1/1 PDE, 0/1 EMF.

I) Informations

Notre présidente nous présente un diaporama informatif sur l’IDEX où nous n’apprenons rien car il ne faut pas divulguer les détails du projet. En bref, on nous demande de croire dans un projet qu’on ne connaît pas !

Pendant ce temps-là, quelques camarades tambourinent les murs pour protester contre la « sélection » en L1 d’histoire et contre les suspensions de filières. Quelle idée de faire un CA dans une salle à l’acoustique mauvaise ! Pendant que la Présidente continue sa présentation (pour qu’elle puisse continuer pour être plus exact), le premier VP sort « dialoguer ». Dommage car les cris étaient plus intéressants que le énième discours qu’on nous sort à chaque conseil sur « l’IDEX c’est bien ». Une présentation précise du dossier aura vraisemblablement lieu juste avant le dépôt.

Sur les autres infos : les statuts de la COMUE seront votés au CNESER bientôt. Des amendements à l’Assemblée ont retiré 70 millions au budget de l’enseignement supérieur mais le Sénat a bloqué ce budget.

Sur le logement, une résidence de 250 chambres sera prête à la rentrée 2016. Il y a un projet de résidence universitaire en 3D (en gros c’est une imprimante 3D géante). On serait les premiers à avoir ce type de construction en France (ça se fait en Chine). Ce serait une résidence de 100 chambres. Des partenariats auront lieu avec des étudiants de l’école d’architecture pour rendre la résidence « originale ». Le risque c’est la mort du BTP, mais c’est aussi 100 chambres de plus. Les résidences seront gérées par le CROUS.

Les compte-rendus des 3 CA sont votés à l’unanimité moins 2 abstentions.

II) Élections dans des instances

Élection au Comité Stratégique de l' »Université de Lille »

Il y a 10 représentants par établissement. Pour les collèges enseignants-chercheurs et BIATOSS, il y a autant de candidats que de nombre de places (respectivement 6 et 2). Unanimité.
Pour le collège « étudiants », 4 candidats pour 2 places. Vote à bulletin secret : Anthony Fieret (PDE, 18 voix, élu), Maël Tichani (UNEF, 16 voix, élu), une camarade de SUD, (8 voix dont la nôtre, non élue), Antoine Derue (UNEF, 5 voix, non élu). À noter que seul le collège étudiants ne respecte pas la parité.
La première réunion aura lieu le 16 janvier de 14 à 17h à Lille 2, au siège.

Comité de gestion du DEFI et SCAS

Les 10 personnels au SCAS sont élus à l’unanimité.
3 étudiants du DEFI sont candidats pour 3 postes au Comité de Gestion du DEFI.
2 élus étudiants sont élus au Comité de Gestion du DEFI : 2 candidats UNEF (Benoît Ghesquière, Pacôme Hollestelle) sont élus à l’unanimité moins une abstention et un contre (SUD, qui a un problème statutaire avec le DEFI).

Commission Consultative des Doctorants Contractuels

C’est une commission devenue obligatoire dont l’élection interviendra le 4 décembre dans le cadre des élections professionnelles. Le règlement est soumis au vote. Il a été validé en commission des statuts. Unanimité moins 1 abstention (même pas nous !).

III) Affaires financières

On a une présentation du service facturier et de l’agent comptable sur un nouveau logiciel utilisé pour la gestion financière.
Les tarifs du DEFI, en légère augmentation, sont votés à l’unanimité moins 3 contre (SUD et UNEF) et 1 abstention. Des subventions de composantes sont votées à l’unanimité. Sur les subventions aux associations, unanimité moins 3 abstentions (dont SUD). Une association s’est vu rejeter sa demande : elle prévoyait ni plus ni moins qu’un bizutage (« tondre » un étudiant en l’occurrence) ce qui nous invite toutes et tous à être particulièrement vigilants sur de telles pratiques , très souvent liées à des actes sexistes ou à du harcèlement sexuel. Les aides sociales sont votées à l’unanimité.

Des conventions sont soumises au vote. Une convention avec la Banque Populaire pose problème : il s’agit d’interventions dans le cadre de l’UE 10. Les conventions sont votées à l’unanimité sauf celle avec la Banque Populaire (1 contre, SUD, et 3 abstentions, dont l’UNEF).

IV) Offre de formations

Une délégation d’étudiant-e-s mobilisé-e-s est reçue par le CA pour protester contre la suspension de certains masters (notamment Études de genre) et de l’interdiction de s’inscrire en « admission complémentaire » (procédure APB) dans la plupart des filières de L1, ce qui signifie la mise en place d’une « capacité d’accueil » en licence. L’UEC présente les résultats de son référendum contre l’austérité à l’université. Une participation symbolique de 900 étudiant-e-s (pas mal quand même !). Bon les résultats, ça semble évident donc on ne les donne pas. Les étudiant-e-s mobilisé-e-s demandent une réunion de travail avec la Présidence. Le premier VP essaye de calmer les choses, parlant de méthode de travail, de concertation…. tout en mettant en avant les difficultés de l’université et tout en partageant l’opposition à l’austérité à l’université. Tout le monde est conscient qu’APB c’est pourri (car très discriminant, car tout le monde n’a pas l’info). Lille 3 essaye de faire des trucs.

La délégation repart. On assiste à un remake du débat qui a eu lieu lors de la dernière CFVU.
Vote sur la suspension des 5 projets de création : 3 Contre (SUD et UNEF), 6 Abstentions, 13 Pour.
Vote sur la suspension du parcours « Lettres Appliquées » : 6 Contre (SUD et UNEF), 1 Abstention, 15 Pour.

Lille 3

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *