Notes du Conseil d’Administration de Lille 1 du 20 février 2015


Procuration de l’élu SUD à l’élu FSU.

Un point sur les « orientations stratégiques » Université de Lille : rien de neuf sous le soleil. IDEX, excellence, international, liens avec le monde socio-économique, pôles de compétitivité… La convention avec les écoles associées relative à la recherche est adoptée par 15 pour et 6 contre (CGT, FSU, SNPTES, SUD).

Pour les « primes d’encadrement doctoral et de recherche » (nouveau nom de la prime d’excellence scientifique), un taux unique est (enfin) adopté à l’unanimité moins 1 NPPV.

Une modification des statuts de l’IAE fait débat. Il est proposé d’augmenter la représentation des personnels non-enseignants mais des enseignants remarquent que les maîtres de conférence sont aussi sous représentés. Le CA ne pouvant modifier la proposition du conseil de l’IAE, des enseignants votent contre ou s’abstiennent. Résultat du vote : modifications adoptées par 8 pour – dont FSU, CGT, SNPTES, SUD, ALÉ (corpos) – 5 contre, 8 abstentions et 1 NPPV.

La convention avec Railénium est adoptée par 15 pour et 6 contre (CGT, FSU, SNPTES, SUD). Les critiques portent sur la mise à disposition de personnels « volontaires » (si ce terme existe) dans une structure de droit privé. Le monde académique est sous représenté dans le CA de Railénium et des problèmes de propriétés intellectuelles se posent.

Votes à l’unanimité : Les statuts du Service Commun de la Formation Continue et un accord pour l’affectation foncière pour implanter un spectromètre.

Lille 1

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *