Élections COMUE : bons résultats des listes SUD-CGT


Après plus de 9 heures de dépouillement, les résultats encore non-officiels des élections aux conseils centraux de la COMUE Lille Nord de France sont connus.

Pour le collège étudiants, la liste « Défendons le service public ! », soutenue par SUD – Solidaires Étudiant-e-s et la CGT Étudiante, obtient 7,7% des voix (354 / 4623) en Commission Formation et un élu. Sont élu-e-s : Gaétan Hélon (UVHC, L1 Audiovisuel, CGT, titulaire), Marie-Anne Beels (Lille 2, M2 Sciences Politiques, SUD, suppléante).

En Conseil d’Administration, nous obtenons 7% et ratons à 6 voix un siège qui revient à l’UNI.
Seule liste dans le collège étudiants à être critique vis-à-vis de la construction politique qu’est la COMUE et de la destruction du service public dont elle est le reflet, nous nous félicitons des bons résultats réalisés par les listes SNESup-FSU et CGT qui partagent les mêmes positions que nous à ce sujet.

En Commission Recherche, la liste à laquelle participaient certains camarades militants ou sympathisants du syndicat, mais aussi soutenue par plusieurs assos de doctorants, est majoritaire et obtient 4 élus sur 8, ratant le 5ème à une voix. Sont élu-e-s : Tristan Haute (CERAPS), Ilona Delouette (CLERSÉ), Guillaume Madelaine (CRIStAL) et Sidonie Verhaeghe (CERAPS).

Ces élections ont été marquées par une participation très faible : moins de 5%. Cela est dû d’abord à la méconnaissance totale par les étudiant-e-s de ce qu’est la COMUE et des répercussions qu’elle aura sur nos conditions de travail. Cela est aussi dû à l’organisation du scrutin : certains campus n’avaient qu’un bureau de vote (Lille 3-Pont de Bois, ou Lille 1-Cité Scientifique où la participation atteint à peine 1%) ou n’en avaient tout simplement pas (Cambrai, Maubeuge). À l’inverse, la Catho disposait de 13 bureaux de vote et la participation y a atteint logiquement plus de 10% par endroit. Dès lors, cela explique la victoire d’InterAssos (corpos de la Catho, de santé, de psycho, de Centrale et de LEA) qui remporte 4 élu-e-s au CA et 5 en CFVU. L’UNEF obtient 2 élu-e-s CA, 3 à la CFVU et 4 à la CR et l’UNI, fantomatique pendant la campagne, 1 au CA et 1 à la CFVU. Enfin, ces élections ont été entachées d’irrégularités, du début à la fin, en particulier dans certaines universités où des étudiant-e-s inscrit-e-s se sont vu-e-s refuser le droit de vote, ce qui motivera sans doute des recours au vu du faible écart de voix dans certains collèges.

COMUE1

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *