Notes du Conseil Académique du 25 janvier 2018


I) Élection à la Vice-Présidence Étudiante

Seul.e.s les élu.e.s étudiant.e.s et doctorant.e.s du Conseil Académique votent pour cette élection, soit 16 élu.e.s de la CFVU et 6 élu.e.s de la CR (donc 22 électeurs/trices).

Il y a 2 candidat.e.s : Sullyman Bouderba (UNEF) et Augustin Clergier (InterAssos).

Sullyman Bouderba présente son programme en 4 points : réussite des étudiant.e.s (statut d’étudiant.e salarié.e ou parent.e, situation des étudiant.e.s étranger.e.s…), une vie étudiante dynamique (Valorisation de l’engagement étudiant), situation des doctorant.e.s (recherche d’excellence qui doit être valorisée dans nos formations), et l‘égalité à l’université (discriminations, harcèlement…).

L’élu R2D2 pose un certain nombre de questions/remarques.
– Quelle est votre vision de la VPE ? Réponse : travailler avec tou.te.s les élu.e.s au-deà des clivages.
– Quelles modalités du travail collectif ? Pas de réponse.
– Vous parlez de la MDE de Cité Scientifique comme d’un exemple. On vient d’y supprimer le poste d’assistant administratif et d’accueil. Qu’en dites-vous ? La MDE a une gestion participative avec un conseil permanent ? Allez-vous la maintenir ? Qui nommerez-vous au bureau de la MDE ?
Réponse : D’accord sur la nécessité de maintenir le poste d’accueil (confusion entre le bureau de la MDE et le poste d’assistant d’accueil).
– Sur les associations, les subventions ne font pas tout. Il y a des manques de locaux sur Pont de Bois par exemple ou la nécessité de mettre en place une récupération de matériel mis au rebus par des composantes ou unités de recherche. Pas de réponse hormis sur les subventions.
– Sur la recherche, la question n’est pas que celle des contrats doctoraux. On a aujourd’hui besoin de garanties : exonération des frais d’inscription, accès au FSDIE Aides Sociales où personne ne plaide nos dossiers car ne les comprend, confirmation de la mensualisation des ATV…
– Enfin, pourquoi, nous, représentant.e.s des doctorant.e.s, et vous des étudiant.e.s, ne pouvons informer nos « représenté.e.s » ?
Réponse : il y est favorable.

L’élu SUD pose à son tour deux questions :
– Comment envisager un travail commun avec tou.te.s les élu.e.s alors qu’une candidature intersyndicale n’a même pas été possible. Réponse : l’UNEF n’est pas autogestionnaire, elle choisit qui vient en réunion (et là, il n’y a qu’un élu UNEF présent sur 3 !).
– Vous parlez de citoyenneté, que pensez-vous des interventions policières qui ont eu lieu sur les campus SHS et Droit ? Réponse : y est défavorable.
Un élu InterAssos demande ce qui sera concret au-delà des belles paroles. Réponse : réunion d’élu.e.s étudiant.e.s avant les conseils.

Augustin Clergier (InterAssos) présente son projet : le fait de passer 2ème est un peu avantageux. Il répond à quelques questions :

– sur les interventions policières, il n’y est pas opposé si la démocratie ne se fait pas dans les règles prévues à cet effet (réservation de salles, horaires…);
– sur la MDE, il accepte de nommer un bureau en concertation avec les acteurs de la MDE et regrette le redéploiement du poste d’assistant d’accueil;
– sur le matériel qui peut être mis à disposition par l’université, il propose un catalogue de matériel disponible;
– sur les frais d’inscription des doctorant.e.s, il est favorable à une harmonisation vers le haut, soit à l’exonération pour les contractuels;
– sur l’accès des doctorant.e.s au FSDIE Aides Sociales, il n’y aura pas de représentant.e des doctorant.e.s mais il pense qu’il est nécessaire d’écouter l’avis des doctorant.e.s et d’y relayer leurs problématiques.

Résultats du vote : 12 InterAssos, 3 Abstentions (dont SUD et R2D2) et 3 UNEF (dont seul.e.s 2 élu.e.s de l’UNEF). Augustin Clergier est élu.

II) Étudiant.e.s réfugié.e.s

– présentation du programme d’acueil des étudiant.e.s en exil
– présentation de la charte du réseau « Migrant.e.s dans l’Enseignement Supérieur »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *