Compte-rendu du CEVU de Lille 2 du 17 septembre 2013


Etudiants présents : 6/10 InterAssos, 1/1 SUD, 0/3 UNEF, 0/2 MET (ça se dépeuple !)
Après adoption du relevé de décisions du CEVU précédent, nous passons à l’examen de 2 conventions.
La première permet aux lycéens issus de CPGE (Châtelet et Faidherbe) d’accéder à une 3ème année de Licence Administration Publique à l’IPAG (Lille 2). L’article sur la « commission de sélection » doit être revu.
Question de SUD : Ces étudiants ont-ils déjà 120 crédits ECTS reconnus. Réponse : Ca dépend mais ça n’a aucune incidence sur le fait qu’il y ait une sélection. Cela concerne toutes les CPGE des 2 lycées. Un enseignant fait remarquer qu’un étudiant ayant validé 2 ans de CPGE peut s’inscrire un peu partout donc quel est l’intérêt réel de la convention ? Adopté moins 1 Contre (SUD, sceptique sur l’utilité de la convention et opposé à la sélection).
La seconde convention concerne les dernières années de pharmacie pour valider un diplôme d’ingénieur des Mines (Ecole des Mines d’Albi-Carmaux).
Le but est de rendre plus attractif la formation en pharmacie à Lille.
Adopté moins une abstention (SUD, à cause des doubles frais d’inscription).

 

On passe aux documents de l’ILIS (règlement des études et calendrier). Les modifications concernent une amélioration pour les étudiants absents aux partiels. Le calendrier et le règlement sont votés à l’unanimité.

Pour l’IST, une seconde session est ajoutée en Licence Pro RH en septembre. Règlement adopté à l’unanimité.

Pour l’orthophonie, les études passent à 5 années de Master. Cela représente des difficultés pour Lille 2 (500 heures supplémentaires nécessaires à moyens constants) : la Présidence se plaint des délais or la réforme était plus qu’attendue. Des mutualisations auront lieu avec des cours de médecine pour diminuer les coûts. SUD vote contre : la mastérisation était une nouvelle attendue, l’excuse de « la nouvelle tombée pendant juillet » ne permet pas de justifier une « mastérisation progressive ». Règlement adopté moins un contre(SUD).

Pas de nouveautés pour la PACES et l’IPAG.

Des précisions sur les examens des IFSI.

On passe à l’examen de diplômes universitaires.

Le premier DU est un DU « droit informatique et liberté ». Les crédits ECTS sont surestimés et l’équilibre budgétaire est critiqué (alors que les frais d’inscription sont déjà élevés). Adopté moins 1 Abstention (SOD, opposé au DU).

Le second diplôme est une attestation supplémentaire en STAPS. Le prix est assez élevé au vue du nombre d’heures et des bénéfices. Adopté moins 1 Abstention (SUD, frais trop élevés).
Le troisième volet concerne la formation continue de médecine. Les décisions sont votées à l’unanimité.
La maquette MEEF-EPS est présentée, c’est une maquette transitoire, elle s’adapte aux différentes épreuves en cours. Les élections au conseil de l’ESPE auront lieu le 22 novembre.
Une modification de forme sur les études de chirurgie dentaire est votée en question diverse. Une enseignante remarque qu’on a eu beaucoup de documents en retard. Il y a eu des problèmes de délais pour les réinscriptions en chirurgie dentaire.
Le CEVU devient le CFVU chapeauté par le Conseil Académique (fusion du Conseil Scientifique et du CEVU).
Au final on aura 3-4 réunions en plus par an. Une réunion des 3 conseils (CA, CEVU et CS) aura lieu le 27 septembre dans l’après-midi. Les prochaines élections étudiantes se dérouleront sur le mode de scrutin actuel et non avec la nouvelle réforme des statuts.
L’augmentation du nombre d’étudiants, notamment en STAPS, pose la question de la capacité d’accueil des locaux.

Prochain CFVU le 22 octobre, 15h45.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *