Menace de mort sur un militant de Sud Étudiant Lille : stop aux agressions fascistes !


Communiqué de l’Union Syndicale Solidaires 59/62 (6 décembre 2013)
Un jeune camarade de SUD ETUDIANT Lille a reçu cette semaine, à son domicile, dans sa boîte aux lettres, une lettre anonyme contenant des menaces de mort.
L’union syndicale SOLIDAIRES 59/62 prend très au sérieux cette nouvelle provocation fasciste. En effet ce jeune camarade a déjà fait l’objet de violences fascistes le 26 mars 2012, qui ont donné lieu à une main courante à l’époque.
De plus, les caves de la bourse du travail ont été marquées de 2 croix gammées, la nuit du 2 au 3 décembre 2013.
Ce courrier, s’inscrit dans le climat actuel de déchaînement raciste et xénophobe, comme rarement le pays a pu en connaitre, de haine anti-rom, alors que 110 Roms sont actuellement accueillis à la bourse du travail de Lille.
L’union syndicale Solidaires constate que ce document, marqué d’insigne nazi d’une part et d’autre part du bloc identitaire, s’inscrit dans la filiation d’Unité Radicale et de la plus obscurantiste tradition fasciste.
Cette obsession néonazie a abouti récemment à l’assassinat de notre camarade Clément Méric. C’est le sort de Clément Meric qui est promis à notre Camarade de SUD Etudiant.
L’union syndicale Solidaires soutiendra sans faillir ses militants contre les menaces fascistes et a chargé Maitres Anne Charlotte LEGROIS et Stephane DUCROC, avocats, de diligenter une plainte.
L’Union Syndicale SOLIDAIRES appelle l’ensemble des syndicats, les organisations démocratiques et antifascistes à s’opposer avec la dernière des énergies aux idées et aux menaces fascistes qui se développent dans le pays.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *