Compte-rendu du Conseil Académique de Lille 1 du 4 juillet 2014


Présent-e-s : 3/3 SUD & Assos, 1/7 UNEF, 1/5 ALÉ (le VPE), 1/2 Avenir (l’UNEF en commission de la recherche), 0/1 EMF, 0/1 DPE, 0/1 IUT.

 

I) Informations

Le conseil commence par une série d’informations et de bilans très positifs (retours de l’AERES sur l’évaluation des labos et des ED, financements BQR, système de calcul scientifique…) sauf pour l’ED SESAM où on nous explique que rien ne va.

 

II) Dossier d’accréditation

Il s’agit de la copie que l’université doit rendre au ministère pour pouvoir être « accrédité » pour délivrer une liste de diplômes nationaux (licences, masters, doctorats). La procédure est très lourde et a été menée à marche forcée ce qui nuit aux conditions de travail des personnels.
D’autant que l’accréditation ne signifie pas l’ouverture du master. « On va créer des places de parking qui ne pourront pas être utilisées par manque d’essence » : en bref, on demande l’accréditation de formations qui ne seront pas ouvertes par manque d’argent.

Le vote est extrêmement serré. 17 pour (dont l’UNEF), 16 abstentions (dont SUD et ALÉ).
La CGT fait remarquer que les abstentions sont des votes contre qui ne veulent pas empêcher les formations viables d’être accréditées.

 

III) Conventions et diplômes d’universités

Des conventions internationales sont votées à l’unanimité. Nous n’avons vu aucun problème particulier (pas de double frais d’inscription).

Des diplômes d’universités sont votés. La CGT fait remarquer que les formations sont déjà surbookées et que c’est du travail administratif en plus pour les enseignants-chercheurs. Vote : 8 pour (dont l’UNEF), 4 contre (dont la CGT), 15 abstentions (dont SUD et ALÉ).

Lille 1

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *