Notes de la réunion des 3 CA des universités lilloises du 16 janvier 2015 relative au projet « IDEX »


Comme l’ont rappelé les élus de la FSU à Lille 1 et 2, l’objectif de cette réunion était une opération marketing débouchant sur une délibération toute symbolique. En effet le projet ne nous a pas été présenté, nous pourrions le montrer à la « concurrence » d’ici mercredi, date du dépôt des dossiers. Rassurez-vous le Premier Ministre ne décidera qu’en janvier 2016 de l’attribution des IDEX parmi les projets retenus par un jury international.

Pour rappel, le gouvernement désire une dizaine (entre 8 et 15) d’universités de recherche intensive et d’excellence (avec les inégalités qui vont avec). 8 IDEX ont déjà été attribués.

Le Président de Lille 2 présente à quel point nous sommes excellents et à quel point nous « méritons » cette IDEX. Que l’UNI se rassure, le gouvernement a peut-être « supprimé » (et en fait non) les bourses au mérite, mais il a institué le financement des universités au mérite.

Un point faible est identifié : la production de docteurs. Les universités lilloises ont pour objectif de la faire doubler : pour cela, il faudra doubler les financements de thèse et aussi avoir assez d’enseignants HDR.

L’argent demandé c’est 13 millions par an pendant 10 ans, 520 millions au bout des 10 ans si les objectifs ont été atteints. La répartition c’est 40% pour la valorisation de la recherche, 29% pour la formation et la vie étudiante, 30% pour les « talents » et 1% pour la « gouvernance ».

Nous vous épargnons la langue de bois qui a assommé totalement les participants.

FSU Lille 1 :  certes 30% des chercheurs sont des « excellents ». Peut-être leurs conditions de travail s’amélioreront-elles. Mais pour les autres, elles risquent de se dégrader.

Réponse du Président de Lille 2 : Se priver de cet argent parce que la politique ministérielle est injuste (financer non pas selon les besoins mais selon l’excellence), ce serait « suicidaire » (enfin ça dépend pour qui !, pas pour nous les « non-excellents »).

FSU Lille 2 : un CA n’est pas là pour peser des questions mais pour délibérer.

L’UNEF demande comment sera fléché le budget formations et vie étudiante. Sur toutes les formations ou sur les « formations d’excellence » ?

Réponse : Pas trop de vie étudiante, surtout des formations sélectives, de la « pédagogie innovante » et de la formation tout au long de la vie. Cher-e-s étudiant-e-s, cher-e-s chargé-e-s de TD, non vos effectifs ne diminueront pas avec l’IDEX.

Vote : 2 refus de voter (membres de la FSU de Lille 3), 4 contre (FSU Lille 1 et 2, SUD), 6 abstentions (dont 2 voix UNEF), 33 pour.

g22b

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *