Ils enterrent l’enseignement supérieur public !


Les réductions budgétaires dans les universités ont abouti cette année à une limitation drastique des inscriptions, à des salles de cours et à des amphis surchargés : les universités ne sont plus en capacité d’accueillir des étudiant-e-s de plus en plus nombreux-ses.
Alors que le nombre d’étudiant-e-s a augmenté de 12% depuis 2009, les universités ont perdu 7000 emplois depuis 2006 dont 700 depuis 2012. Les personnels, précarisés et soumis à la pression administrative et à la concurrence effrénée, sont au bord du « burn out ».
Le travail des chercheurs se réduit à la recherche des moyens pour mener leurs recherches. Car le gouvernement préfère aider la « recherche » en entreprise par le biais d’exonérations fiscales massives, souvent détournées et non créatrices d’emplois (5,8 milliards de Crédit Impôt Recherche en 2014).
Aujourd’hui, l’enseignement supérieur et la recherche que nous connaissons sont menacés. Pour un enseignement ouvert à toutes et tous, pour une recherche basée sur la coopération et non sur la compétition, pour des conditions d’études et de travail décentes, nous exigeons du gouvernement un financement public à hauteur des besoins et la création massive d’emplois.

Rassemblement ce 16 octobre, 18h30, Grand Place

Signataires : SNESup-FSU 59/62, SUD – Solidaires Étudiant-e-s Lille, UNEF Lille, SEL-CGT Douaisis, Sciences en Marche Lille, UEC Lille, Jeunes Écologistes Lille
Sans titre 1

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *