IEP : notre proposition de Charte de communication des associations


Nous devions réfléchir à une Charte de communication des associations, en vue d’une réunion de rédaction de cette Charte entre élu.e.s et avec M. Giuliana. Ce qui était né des Etats Généraux devait également être pris en compte. Finalement cette réunion a été décalée, c’est pourquoi nous pouvons vous révéler avant cette réunion (peu démocratique) nos propositions sur ce que devrait contenir cette Charte.

Nous rappelons que nous soutenons l’idée d’une charte de communication, bien que nous avions a priori peur que ce soit encore un moyen de contrôle et d’infantilisation des étudiant-e-s, car elle permettrait d’éradiquer le contenu discriminant et oppressif des murs de l’IEP comme des murs facebook. C’est pourquoi nous l’avons voulue très précise, pour que nous mettions tou.te.s la même chose derrière le terme  » sexisme » ou « discriminations ». Après des heures de réunion rythmées par de vifs débats sur ce qui était oppressif ou non voici nos propositions:

 

* Pas de contenu oppressif, discriminatoire

  • Sexisme : Pas de visuels sexistes.

– « Les associations qui souhaitent afficher doivent faire les efforts nécessaire quant à l’inclusivité de l’écriture de leur affiche ». Obligation est suivie d’une formation qui a lieu à chaque début d’année. Envoi de mail par l’administration aux associations lorsque ça n’est pas fait.

Qu’est-ce qu’un visuel sexiste : «  Toute production propos ou actions, qui renvoient les femmes ou les personnes LGBTQIA+ à leur statut de dominé.e.s au sein du système patriarcal », Ecriture non inclusive, toute blague s’appuyant sur des préjugés lié au sexe et au genre (ex : activité domestique), blague et visuel sur la culture du viol et le consentement, pilophobie, réification et sexualisation du corps des femmes, slutshaming ( Se servir de la sexualité, le comportement ou l’apparence d’une femme pour la juger) ou putophobie. Exemple : « soirée racolage »

SONT INTERDITS :

  • LGBTQIA+ phobie : Hétéronormativité de la communication, injure (« enculé » « tafiole » « pédale » « travelo » ), tout discours renvoyant le genre aux organes génitaux, discours essentialisants sur les genres, stigmatisation de sexualité comme étant déviante
  • Grossophobie : Stigmatiser les personnes qui ne correspondent pas aux normes physiques de la société. Ou exclusion de ces personnes des visuels.
  • Validisme : Oppression contre les personnes en situation de handicap, utilisation abusive de « malades mentaux »
  • Classisme : Oppression contre les personnes ayant une origine socio-économico-culturelle ayant une situation défavorisée. Exemple : l’insulte « consanguin ».
  • Virilisme : Mise en valeur de corps d’homme correspondant aux normes viriles de notre société, Incitation à la performance sexuelle, blague sur la taille des sexes etc…
  • Psycho-phobie : Oppression contre les personnes en proie à des syndromes-type dépressifs.
  • Toxico phobie : oppression contre les personnes consommant régulièrement des drogues.
  • Antisémitisme, islamophobie, racisme : toute discrimination liée à l’origine, ou aux confessions religieuses. Exemple : toute blague en lien avec la déportation …

 

  • Aucune entreprise ne peut mettre d’affiches dans Sciences Po.

 

Le contrôle des affiches ne peut être assuré que par et pour les usager-e-s de l’école, au nom des éléments de la Charte.

Une affiche pourra être retirée sans autorisation si son contenu est contraire à la Charte. La personne l’ayant enlevée devra, dans un registre à l’accueil là où se trouveront les clés des panneaux, noter quelle affiche il/elle a enlevée avec justification.

 

 

 

/!\  Nous vous informons par ailleurs que selon nous l’association féministe et LGBTQIA+ de l’IEP Bon Chic Bon Genre est la plus à même à définir ce qui relève des oppressions liées au genre et à la sexualité. C’est pourquoi nous leur avons fait part de nos propositions et demanderont à ce que leurs revendications soient prises en compte et que ses membres soient pleinement des acteur-rice-s de la rédaction de cette charte.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *