Lille 1 : salles info en libre accès, c’est terminé ? 5


L’Université Lille 1 aurait pris la décision de ne pas renouveler l’ensemble des contrats de moniteurs (contrats étudiants), chargés de la surveillance des salles informatiques en libre accès.

Cette décision, sans doute motivée par les – nombreux – problèmes budgétaires qui touchent Lille 1 (et toutes les universités françaises), pourrait signifier à terme la fermeture de ces salles en libre accès.

Or, tou-te-s les étudiant-e-s ne sont pas doté-e-s d’un ordinateur personnel ou d’une connexion Internet personnelle stable (notamment en résidence universitaire, où le débit est ridicule). Avec la dématérialisation croissante des procédures administratives et des enseignements, la fermeture de ces salles pourrait renforcer les inégalités sociales entre étudiant-e-s. Notons également que, dans pas mal de filières, il est demandé d’utiliser des logiciels spécifiques (parfois payants), disponibles au sein de ces salles mais d’autant plus difficiles d’accès pour la majorité des étudiant-e-s…

C’est pourquoi SUD Solidaires Étudiant-e-s a interpellé ce jour les Vice-Présidents de l’Université concernés pour obtenir des éclaircissements et des garanties. Nous vous tiendrons informé-e-s de toute action ou pétition. Si nos craintes étaient confirmées, nous ne laisserions pas passer de telles mesures en silence, surtout à l’heure où les élections à la présidence de l’université Lille 1 approchent !

Salles informatiques


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Lille 1 : salles info en libre accès, c’est terminé ?

  • Lesage Yann
    Ouais, enfin les logiciels payant sont soit facilement hackable(pratiqe plus que répandu parmis tous les étudiants du supérieur), soit dispose d'une version gratuite pour étudiant. Sans compté qu'une connexion à distance est disponible Un pc pour 250euro ca se trouve... attendez, non 50 euros pour des fixes. Quand on voit que la plupart des étudiants se baladent avec des smartphones... Il y a aussi des asso qui passe des pc. Par contre, il est clair que les connections dans les résidences universitaire(au moins camus batiment R) est ignoble. Puis sinon pour ceux qui vont à la fac pour vraiment trouver un job après ( car il y a qui sont là par défaut et/ou s'en foutent), un crédit peut-être une solution viable si vous n'avez pas postuler dans une formation aux débouché déjà trop plein. (Après il serait cool que l'état fasse des prêts aux étudiants sans les banques et donc sans payer ces rats) Donc si les pc des salles de monitorat arrivent a la BU, je vois pas le problème. Je pense que ce débat est trop focalisé sur un point et empêche de voir des problèmes plus profond lié a notre société capitaliste. ps: je fais partie des étudiants qui bossent en plus de leurs études. donc avant de dire que je penses ca uniquement parce que j'ai des moyens ...
    • Lesage Yann
      ps :J'ai oublié que je n'étais pas pour la fermeture pour d'autres raisons à mon avis plus solides : -c'est un bon endroit pour bosser en groupe, même tard (en finissant les cours à 19h20 pas possible d'aller a la BU) -les versions logiciels/ autres outils de travail sont forcement à la bonne version ce qui évite beaucoup de problème lors des rendus -ca coutent moins cher que d'avoir une jolie BU a la place de deux batiment fonctionnels....
    • Damien
      Je crois que la question de la précarité étudiante ne doit pas être sous-estimée. Okay, la majorité des étudiants, de toutes façon, ne roule pas sur l'or. La moitié d'entre nous doit se salarier. Mais pour avoir fait pas mal de syndicalisme étudiant sur Lille1 pendant quelques années, des fois, je me suis pris la misère étudiante (la vraie misère étudiante) en pleine face. Il y a des étudiants à Lille1 qui dorment dehors, ou qui "vivent" dans leur bagnole quand ils en ont une. Il y a chaque semaine des dizaines (centaines ?) d'étudiants qui passent à l'antenne du Secours Populaire à la MDE pour pouvoir bouffer. Il y a quelques semaines, un étudiant a été retrouvé mort dans sa Cité-U. Il est mort... de faim. Alors, proposer à toute cette population "bon, vous pouvez toujours acheter un PC fixe pour une cinquantaine d'euros, pis les logiciels propriétaires, vous pouvez les hacker", je sais pas si c'est des super-solutions. :-/
  • Lesage Yann
    C'est pas une solution seule, mais avec d'autre mesure, la forme peut devenir intéressante. Imagine qu'on arrête de donner des bourses a des gens qui sont la pour glander. A la limite que les salle de libre acces soit fermer, mais que derrière on utilise cette argent a de meilleur (comme par exemple pour ceux qui sont vraiment dans le besoin, qui ont besoin de nourriture/toît). Au final, on est toujours a focalisé sur un point au lieu de chercher un vrai ensemble de solution viable pour résoudre le pb. Je suis peut-être un peu utopiste mais pas nier. Je sais que la solution ne viendra pas de nos politiques