Élections 2016 dans les universités lilloises : SUD se renforce et confirme sa 3ème place


Les élections aux conseils centraux des 3 universités lilloises ont eu lieu en mars 2016. Elles ont eu lieu en novembre 2015 à l’IEP de Lille.
SUD se renforce
Les listes soutenues par SUD-Solidaires Etudiant-e-s totalisent 12 élu-e-s à des conseils centraux sur l’ensemble de la Métropole, contre 7 en 2014, et obtiennent près de 700 voix soit plus de 11% des voix (contre 550 en 2014).
A l’IEP, détaché de Lille 2 depuis 2014, SUD-Solidaires Etudiant-e-s obtient 34% des voix et 3 élu-e-s sur 9 au CA (Conseil d’Administration).
A Lille 1, les listes « Communauté de l’Asso » soutenues par une douzaine d’associations, dont SUD-Solidaires Etudiant-e-s, obtiennent un élu au CA et 3 élu-e-s à la CFVU (Commission Formation et Vie Universitaire), soit un-e élu-e de plus que les listes « SUD & Assos » en 2014, malgré la multiplication du nombre de listes (8 en 2016 contre 4 en 2014). Nous sommes en tête dans le secteur  » Sciences sociales » avec près de 23% des voix.Chez les doctorant-e-s, la liste  » Doctorant-e-s Solidaires » maintient le siège de « SUD & Assos » en Commission Recherche et est nettement majoritaire en « sciences sociales ». Sur les bureaux de vote de l’IAE et de la MDE (secteur sciences sociales), nos listes sont nettement en tête.
A Lille 2, SUD retrouve des élu-e-s… et rentre au CA. Les listes « SUD & Indépendant-e-s » obtiennent un élu au CA et un élu à la CFVU (Secteur Droit-Gestion), ratant le second à une voix. A noter que SUD est la première force syndicale sur le campus de droit.
A Lille 3, SUD conserve un siège à la CFVU, mais perd son élu CA, du fait d’une baisse importante de la participation.

La participation reste en effet globalement faible, hormis à l’IEP. Si elle est en légère hausse à Lille 1 (13,5%), elle passe, à Lille 3, de plus de 10 à 5,7%, si bien qu’on peut légitimement douter de la  » représentativité » de ce genre de scrutins.
Si nous pensons que ces élections ne changeront pas fondamentalement les choses, nos élu-e-s sont autant de points d’appui pour s’informer et pour relayer les revendications étudiantes.
InterAssos en tête, l’UNEF s’effondre et l’UNI disparaît !
Sur la Métropole, les listes soutenues par l’UNEF sont en net recul, passant de 24 à 14 élu-e-s et de près de 2500 voix à moins de 1000 voix.  A l’inverse, les listes InterAssos (soutenues par la FAGE et PDE) renforcent leur majorité, passant de 24 à 32 élu-e-s et stables en voix autour de 2600. SUD se classe donc 3ème.
A noter enfin que l’UNI, organisation de droite, célèbre pour ses positions anti-« mariage pour tou-te-s » et anti-rroms, disparaît des instances universitaires lilloises. Alors qu’elle se présentait à Lille 1, 2 et 3, elle n’obtient aucun élu et perd 4 sièges. De même, Etudiants Musulmants de France (EMF) perd ses 2 élu-e-s à Lille 1 et 2, ne conservant que 2 sièges à Lille 3.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *