Communiqué : À Lille, la peur gouverne !


Ce vendredi 5 août, la maire de Lille et le préfet du Nord ont annoncé l’annulation de la braderie de septembre.

En annulant cette grande fête populaire qui réunit tous les ans environ 2 Millions de personnes, les autorités entérinent la victoire de la terreur. Cette annulation n’est pas isolée : on pense bien sûr à la partie « concerts » du Festival MixCité.

Arrêter de vivre, de faire la fête, de se rencontrer, de se réunir, d’échanger, de militer c’est céder au « terrorisme ».

Nous ne pouvons pas et nous ne voulons pas vivre nos dix prochaines années sous un état d’urgence suffocant, restreignant nos libertés individuelles et collectives. Nous ne voulons pas de cette psychose permanente qui voudrait qu’on passe notre temps à dévisager nos voisin.e.s.

La meilleur réponse que nous puissions avoir c’est de continuer à vivre ensemble dans nos diversités.

La braderie de Lille fait partie de ces moments où la population et toutes ses composantes (associations, syndicats…) peuvent aller à la rencontre les un.e.s des autres.

Nous ne combattrons pas le « terrorisme » en nous renfermant sur nous-même. Attachons-nous à réduire les inégalités et à soutenir la résistance des FDS, seul-e-s opposant-e-s efficaces et progressistes face à Daech.

Jielbeaumadier_tas_de_moules_braderie_lille_2008

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *