Election du nouveau Doyen de FSJPS : l’UFR « critique & populaire » se toucherait-elle du bout du doigt ?


victoir

Félicitations à notre nouveau doyen de FSJPS élu hier, à la majorité absolue (20 voix),  M.Jean-Gabriel Contamin !

Comme nous n’avons eu de cesse de le répéter en campagne, au-delà du vote syndical symbolique, nous voulons être la voix de celles et ceux pour qui la résignation face aux injustices sélectives, à la marchandisation des filières, aux oppressions, à l’enterrement progressif de l’ESR et à l’inaccessibilité à l’Université ne pourra jamais constituer une option.

Nous voulons respecter et respecterons notre engagement d’être des élu.e.s combatifs, qui informeront des luttes à mener ensemble, et permettront la juste information de chacune et chacun vis à vis des régressions qui nous menacent parfois (comme la loi Vidal, la sélection en L1, ou la fin des compensations entre UE). Et au-delà, nous serons des élu.e.s force de proposition qui s’engagent en faveur du recrutement d’enseignant.E.s, d’ATER, ou de personnel.le.s, qui défendent l’investissement contre l’austérité des moyens, et qui souhaitent pousser la faculté à réaliser rapidement des investissements matériels comme des micro-cravates dans les amphis ou des vidéo-projecteurs pour les TD, et ce afin d’aider les enseignant.e.s, les personnel.le.s et les étudiant.e.s à avoir des conditions de travail décentes.

Certes, nous trouvons qu’une élection jouée de telle sorte, orchestrée et mise en scène dans de telles circonstances, c’est-à-dire dans des circonstances de représentation théâtrale au cours de laquelle de grands électeurs, peu représentatifs et mandatés de leurs seules personnes, votent et engagent toute la communauté universitaire pour un mandat de plusieurs années, est parfaitement anti-démocratique. Nous souhaiterions que l’ensemble de cette communauté ait son mot à dire et ne se trouve pas engager par le choix de quelques-uns.

Néanmoins, nous avons été conscientes et conscients que l’élection du nouveau doyen est un enjeu de taille, d’autant plus, dans un contexte de fusion, délicat sinon dangereux, pour l’orientation politique et l’avenir de notre faculté.

Aussi, en juste considération des 3 candidats en lice, et surtout au regard des programmes de chacun d’entre eux, ainsi qu’après consultation de nos camarades, nos 3 élu.e.s ont voté Jean-Gabriel Contamin, présenté par la liste « faculté en commun ».

Inutile de dire que nous partagions avec la liste « Faculté en commun », et ce avant même l’élection des membres du CF, un grand nombre de leurs revendications, et ce, réciproquement. Un pareil positionnement était connu pour qui voulait bien comparer nos programmes, ou s’intéresser un minimum à nos positions. Aussi, ce choix fut-il amplifié par le fait, que ces élu.e.s ont entendu notre réel désir de démocratisation de l’UFR et nos idées concrètes pour y arriver comme la création d’une commission de vie étudiante pour l’attribution des locaux et des subventions aux assos, ainsi que la création d’une place d’assesseur.e du doyen à la vie étudiante.

Cela étant, un tel soutien ne nous empêchera pas de rester critiques et fermes. Nous resterons vigilants sur le respect des engagements promis et avant d’être fidèles aux personnes de cette liste, nous serons d’abord fidèles à nos engagements et à notre programme.

Si ce vote n’annonce, bien sûr, ni le temps des cerises, ni les lendemains qui chantent, il a au moins le mérite, sans faire l’hypocrisie de la promesse, de laisser entrevoir un ensemble de changements dans notre UFR qui peuvent concrètement faciliter la vie et les conditions d’études des étudiant.e.s de cette faculté.

Nous l’affirmons donc : c’est (enfin) un doyen progressiste que nous avons élu hier ! Mais, bien évidemment, notre soutien reste critique, et ne vaut pas soumission à la direction. Sud dans la majorité, c’est aussi l’assurance de pouvoir compter sur des élu.e.s non seulement combatifs, mais aujourd’hui entendu.e.s ! 

Bref, pas la peine de dire que conformément à notre engagement d’informer avec rigueur les étudiant.e.s sur les enjeux du CF, vous trouverez du neuf ici, très prochainement.

Camaradement,

Les élu.e.s Sud & Indép’ au CF de la FSJPS

Elodie Cloez
Rémy Bretton
Claire Cathelain

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *