Compte-rendu Conseil de fac – 6 mai 2019


Ordre du jour :

  • Approbation des derniers compte-rendu : 19 novembre 2019 = Approuvé, 18 mars 2019 = Approuvé,
  • Maquette Master Droit du sport : il passe en apprentissage et donc cela facilite son financement et il faut augmenter le nombre d’heures de la maquette, la nouvelle maquette est approuvée.
  • DU droit rural : repris par N. Disseaux, la maquette a été revue, elle est validée.
  • Calendrier : calendrier licence = Adopté, calendrier master = Adopté, IPAG = Adopté,
  • Convention avec le TC de Lille métropole : une convention a été revue dans le but d’améliorer la formation des juges consulaires, en supplément de celle dispensée par l’ENM, c’est une formation peu couteuse qui rapporte peu mais qui nous amène certains avantages comme le fait de nous présenter dans leur hall ou le fait que certains étudiants pourront aller visiter le tribunal de commerce ou encore le projet d’organiser des procès simulés. Cette convention est adoptée.
  • L’antenne insertion professionnelle : c’est un service spécifique à notre faculté qui organise entre 2000 et 3000 stages chaque année, toutefois, ce service rencontre des difficultés d’identifications avec les autres services comme le BAIP ou le SUAIO, il faudrait donc tenter de travailler en complémentarité et non en concurrence, comme cela arrive parfois, et pour cela, il faudrait changer le nom de ce service, pour Service des relations professionnelles. Le changement de nom est approuvé.
  • CVEC : Les étudiants seront invités à une grande consultation sur l’utilisation de ces fonds, un mail va être envoyé.
  • Référents handicaps : 4 enseignants se sont portés volontaires pour devenir référent dont un enseignant de langue, ce qui est important pour le contrôle continu.
  • Postes contractuels/Budget : nous en sommes au statu quo, nous avons eu budget de 200 000 euros mais 8 départs prévus, ce qui nous désavantage, par rapport, à d’autres composantes. 1 nouveau poste (agrégation) devrait arriver en science politique prochainement et l’an prochain 2 en droit public et en histoire du droit, ces nouvelles arrivées devraient peser dans le dialogue de gestion à venir. C’était l’intérêt de la faculté que d’accepter que ce premier poste de professeur en science politique soit soumis au prochain concours de l’agrégation par le ministère.
  • Répartition des locaux : le doyen de la FFBC a proposé que 3 salles informatiques et 3 salles de cours soient partagées avec la faculté, aussi, d’harmoniser les durées des cours et de ne plus réserver les salles à l’année. De plus, un diplôme en apprentissage qui n’était pas géré par nous, générer des ressources par la mise à disposition de salle, qui ne revenaient pas à la FSJPS et il faudra donc regarder les formations de la FFBC en apprentissage, et voir, si elles ne pourraient pas générer de nouvelles ressources pour le campus, par rapport, à la mise à disposition de salle. Les choses semblent donc aller dans le bon sens, désormais.
  • Budget : pour 2018, 100% de nos recettes ont été inscrites, 100% des dépenses de personnel ont bien eu lieu. Nous avons eu 44 500 euros de budget en moins, ce qui nous a conduit à revoir nos projets d’investissements à la baisse. Nous devrions avoir ce complément par la formation continue. Le budget sera de 1,7 millions environ. Aussi, l’université insiste pour que la faculté rembourse le salaire d’un agent qui est devenu fonctionnaire en cours d’année.
  • Communication : des outils sont en cours de développement, un service gère la communication au travers du site internet et des réseaux sociaux. Aussi, l’emailing, les écrans disposés au sein de la faculté, les annonces micro, … une newsletter est à l’étude, de même que la refonte de la signalétique de la faculté et la mise en place d’un formulaire unique pour organiser les évènements au sein de la faculté. De plus, à la demande des élus étudiants, une application avait été envisagée et à l’époque, il avait été répondu que cela couterait trop cher, or, aujourd’hui, c’est en projet au niveau de l’université.
  • Cadrage des formations : au niveau des langues, certains parcours de certaines composantes, ont plus ou moins d’heures de langues… Ici, il a été envisagé un test de langue de placement en 1ère année, et ceux qui auraient un bon niveau pourraient être dispensés de cours de langues en présentiel, or, cette solution n’a pas été retenue en CFVU. Il a donc été envisagé de faire des TD de langues, par niveau. Le ministère pense d’ailleurs à imposer aux établissements de faire valider des certifications.
  • Résultats des étudiants vs. Classement des étudiants via Parcours’Sup : A. Potteau a fait ce travail et il semble cohérent.
  • Boite aux livres : C’est une idée à réfléchir. Une association à vocation social a également, contacté la faculté pour participer à ce type d’initiative et proposer de vendre ces livres pour aider les étudiants en difficultés. La CVE sera invitée à discuter de cette question.

Questions étudiantes :

  • UE Engagement citoyen : On ne sait plus comment cet UE peut être validé… Ces crédits étaient seulement des crédits supplémentaires, toutefois, la faculté est en relation avec le service vie étudiante pour voir comment les choses seront mises en place.
  • Organisation des examens : En termes d’organisation, l’administration répond que cette période est, toujours, un moment de tension et que lors de cette dernière session, les jours fériés ont encore complexifié le problème. Il a fallu faire passer toutes les épreuves de 6500 étudiant.e.s. et donc, certaines promotions, ont plusieurs épreuves sur la même journée.

FIN – 16h40

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *