L’exemple de George Smoot


Merci a Vincent Berger pour cet excellent article qui démontre encore une fois l’absurdité de la logique actuelle des primes dans l’enseignement supérieur que cherche a développer le ministère.

C’est une véritable démonstration de la stupidité des procédures de type LRU visant a créer des postes de « super chercheurs » au détriment de la coopération au sein de la communauté scientifique dans son ensemble.

Et d’autres scientifique très bien évalués refusent des primes de milliers d’euros et ils demandent que les fonds soient alloués au recrutement et à la revalorisation salariale dans tout le secteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *