IZLY : Payer plus pour manger autant ? Rencontre entre la CGT Etudiante, Solidaires Étudiant.e.s et la direction du CROUS de Lille


Ce 28 septembre, nous avons rencontré la direction du CROUS de Lille (M. Parisis, Directeur) en délégation intersyndicale (Syndicat Étudiant et Lycéen CGT du Nord et SUD-Solidaires Étudiant.e.s Lille).

Cette rencontre avait pour objectif d’exposer nos inquiétudes et craintes relatives au paiement en carte « IZLY » dans les cafétérias et restaurants universitaires.

IZLY est un partenariat national entre le CNOUS et le groupe BPCE. Avec ce système, le CNOUS veut, au niveau national, passer au « 0 cash » avec la fin des paiements en espèce et la diminution drastique des paiements en carte bancaire.

Mais les problèmes que posent ce système sont nombreux, en particulier pour les étudiant.e.s les plus précaires. Or, avec près de 34,4% de boursier.e.s (auxquel.le.s il faut ajouter les étudiant.e.s étranger.e.s), dont 17% à l’échelon 6 ou 7, l’académie de Lille est l’académie la plus touchée par la précarité étudiante.

  • Baisse du montant minimum de rechargement
    Le premier problème soulevé, dès l’an dernier, est le montant minimum de rechargement, de 30 euros. Celui-ci a été abaissé à 10 euros cette année suite à diverses pressions venant à la fois d’administrations et d’organisations syndicales. Néanmoins, nous rappelons que, pour beaucoup d’étudiant.e.s, 10 euros restait un plafond élevé : à ce propos la direction du CROUS a estimé qu’une baisse supplémentaire serait impossible à faire passer nationalement.

 

  • Vers de nouvelles bornes de rechargement
    Alors que les cartes précédentes « Monéo » pouvaient se recharger sur des bornes présentes dans la plupart des cafétérias et restaurants universitaires, ces bornes avaient été supprimées au profit d’un rechargement exclusivement en ligne. Or, contrairement à une idée reçue, tou.te.s les étudiant.e.s ne sont pas muni.e.s de SmartPhone.

 

  • Majoration des prix en cas de non-paiement en IZLY
    En septembre, le CROUS a annoncé une hausse des tarifs pour celles et ceux qui continuent à payer en carte bleue et non en carte IZLY : +10 % en cafétéria, doublement du prix au restaurant universitaire. Il s’agit d’une politique nationale. La hausse de 10% dans les cafétérias correspond à la TVA sur les repas en
    cafétérias. Le doublement du tarif au RU vient de la différence avec le « tarif étudiant », car une partie des repas au RU étant financée par l’État.

    L’État, sous la pression des restaurateurs privés, a ordonné à ses agent.e.s de contrôle de vérifier le statut d’étudiant des usagèr.e.s des points de restauration des CROUS.

 

  • A l’issue de la réunion, les engagements suivants ont été pris :
    * Les majorations en cas de paiement par carte bleue ne doivent pas être pratiquées si l’étudiant.e présente sa carte étudiante ou un certificat de scolarité. Il/Elle peut donc payer en carte bancaire en montrant sa carte IZLY ou un certificat de scolarité.
    * Dans des cas exceptionnels, les guichets CROUS peuvent accepter des montants en liquide, notamment dans le cambrésis.
    * Une note de service sera renvoyée aux personnels à ce sujet et le CROUS va essayer d’informer l’ensemble des étudiant.e.s par mail.
    * Des bornes de rechargement devraient être installées prochainement sur certains campus, notamment Lille 3.

    On peut s’interroger sur l’absence de revendications de la part des élu.e.s FAGE, InterAssos et UNEF à ce sujet.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *