IEP de Lille : non à la sélection en master


Le Conseil d`Administration de l`IEP de Lille a adopté jeudi 23 juin la nouvelle procédure de « sélection » des étudiants à leur entrée en master 1(20 pour et 3 contre dont notre élu) suite à la « réforme des masters ». En pratique des étudiants pourront se voir refuser l`accès à la spécialité de leur choix sur des critères flous et socialement marqués(motivation, stage, résultats scolaires…). Le « nombre limite de places » par spécialité instituée ne prend pas en compte la réalité des étudiants et leurs attentes. Mais l`IEP refuse également qu`ils partent ailleurs sous peine de non-diplomation. Au final certains étudiants seront coincés : l`IEP leur impose leur spécialité de master et, d`une certaine manière, il détermine leur avenir. Le syndicat SUD Etudiant-e-s Lille dénonce fermement cette sélection de fait qui témoigne de l`échec de la réforme des masters de l`IEP et notamment de l`absence de réflexion sur l`impact réel de cette réforme. Nous constatons également le déni de démocratie que constitue cette procédure : alors que la direction prétend avoir « consulté » les élus étudiants, elle nous a mis devant le fait accompli en présentant sa « solution » comme l`unique alternative. Les élus étudiants ont d`ailleurs largement voté contre cette mesure. Cette nouvelle attaque s`inscrit dans un processus lent mais certain de régression général des droits des étudiants à l`IEP de Lille : augmentation des frais d`inscription(de 800 à 1100 euros) l`an dernier, double-diplôme avec l`ESJ à 3900 euros l`année pour les étudiants boursiers(et 5000 euros pour les non-boursiers), augmentation probable des frais d`inscription des étudiants en double-diplôme franco-britannique(actuellement 4000%5, boursiers ou non)… Malheureusement, ce processus de régression social et démocratique n`est pas propre à l`IEP de Lille mais se retrouve dans l`enseignement supérieur tant au niveau national qu`européen. Nous mobiliserons donc les étudiants, dès la rentrée, pour une refonte totale du cycle master ainsi que pour la baisse des frais d`inscription et l`exonération des étudiants boursiers de tout frais d`inscription y compris dans les double-diplômes(journalisme et franco-britannique). A plus long terme, c`est la gratuité pour tous et la non-sélectivité d`un enseignement supérieur unifié que nous devrons défendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *